François Hollande à la conquête de l’Inde

François Hollande est arrivé dimanche matin en Inde. Une visite cruciale puisque le chef de l’Etat espère obtenir rapidement un compromis sur la vente de 36 Rafales.

L’Inde avait en avril dernier annoncé l’achat de 36 avions. Depuis cette annonce, les négociations sont un véritable cauchemar. François Hollande espère justement passer l’étape des négociations et aboutir en premier lieu à un accord intergouvernemental :

« Le contrat lui-même ne peut venir qu’après un accord intergouvernemental. Cet accord intergouvernemental, c’est la volonté de nos amis indiens qui permettra l’accord commercial. Donc l’accord intergouvernemental va être discuté ici, lors de ce voyage », a précisé le président.

Car pour l’instant le prix final ou le niveau d’équipement sont encore en discussion.

A lire aussi :  » Le Rafale : ce faire-valoir français »

Fort intérêt économique pour La France

Le contrat s’élève à 8,3 milliards d’euros. Ce qui équivaut à peu près à 180 millions d’euros par appareil. Et c’est là que ça bloque, Narendra Modi, le président indien estime cette somme trop élevée. Mais François Hollande ne semble pas pour l’instant prêt à céder. Pour faire pression et signer ce contrat en « or », le président est venu en Inde accompagné de plusieurs ministres et d’une importante délégation de chefs d’entreprises. On y retrouve des grands noms des secteurs du bâtiment, de l’énergie, des infrastructures urbaines et bien sûr des transports dont Dassault aviation qui compte saisir les opportunités de ce pays de 1,3 milliard d’habitants dont la croissance annuelle dépasse les 7%.

Margaux Dulong

Écrit par Margaux Dulong