Primaire à droite : François Bayrou, au centre du débat

S’il n’est pas candidat à la primaire de la droite et du centre, François Bayrou a été au coeur des discussions du deuxième débat entre les candidats.

François Bayrou n’est pas candidat. Par contre, il a choisi le sien : Alain Juppé. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde à droite.

Nicolas Sarkozy a démarré la journée du jeudi 3 novembre en attaquant directement le président du Modem sur France Info, dénonçant une prise de position bancale de la part de François Bayrou et juge que, si Alain Juppé le nommait au gouvernement, sa politique serait dangereuse pour l’avenir des Français.

Nicolas Sarkozy en a remis une couche salle Wagram, lors du débat. Alain Juppé a répliqué et s’est défendu :« Je ne lui ai rien promis, il ne m’a rien demandé », a-t-il affirmé. Nicolas Sarkozy apparaît alors seul dans ce débat, le maire de Bordeaux et les autres candidats ne semblant pas comprendre cet acharnement.

Contre toute attente, c’est en la personne de Manuel Valls que François Bayrou trouve son meilleur soutien. Le Premier ministre a réclamé « de la dignité » par rapport à ces propos acerbes tenus constamment à l’encontre du président du Modem.

Céline Nourrisson

Écrit par Celine Nourrisson