France Télévisions : « Faire mieux avec moins »

Alors que les candidats à la présidence de France Télévisions vont être annoncés prochainement, l’Etat requiert des transformations majeures dans le secteur de l’audiovisuel public.

 

Le mandat de Rémy Pflimlin, actuel président de France Télévision, s’achèvera en août prochain. Le gouvernement en profite donc pour enjoindre de grands changements dans les priorités du groupe. Ces changements devront s’articuler autour du nouveau triptyque « comprendre, rayonner, participer ». Depuis 2012 et le retour de la gauche, le choix du président de France Télévisions revient au CSA. Pourtant l’état semble souhaiter montrer qu’il encadre toujours les grandes orientations de l’audiovisuel public.

A lire également : http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2015/03/04/le-gouvernement-encadre-le-futur-de-france-televisions_4587228_3236.html

La nouvelle direction va donc devoir se montrer plus audacieuse. Faire mieux, avec moins d’argent. En effet, selon les ministres, les ressources de France Télévisions (actuellement le budget est de 2, 8 mds d’euros), seront « au mieux stables », mais « plus probablement en baisse ».

 

 

Les candidats au poste de la présidence vont donc devoir revoir leur programme pour convaincre le CSA. Les grands objectifs : plus d’information, renouer avec les jeunes et soutenir les productions françaises.

 

Le nombre de régions passant de 22 à 13, l’organisation de France 3 va également devoir être repensée. Le maintien de l’intégralité des chaînes du groupe n’est pas assuré. L’audience des 5 chaînes hertziennes est en baisse. Le gouvernement a clairement déclaré :

«  L’Etat considère que maintenir 5 chaînes hertziennes ne sera possible, dans le cadre des cinq prochaines années, que si des réformes de gestion ambitieuses sont réalisées ».

 

 

Ariane Ménage 

Écrit par arianelaura