France-Japon : la U Arena en trois questions

Samedi 25 novembre, le XV de France inaugurera la U Arena en configuration rugby, contre le Japon. Entre interrogations et excitation, le nouveau stade du Racing 92 fait débat.

 

Jouer dans un nouveau stade, peut-il déstabiliser le XV de France ?

Initialement prévue le 22 décembre pour la réception du Stade Toulousain, l’inauguration, en configuration rugby de la U Arena sera donc honorée par le XV de France ce samedi. La faute à la finale de la Coupe Davis, à Lille qui a obligé la Fédération française de rugby à trouver un nouveau stade. Et ce n’est pas la première fois que la bande à Novès se déplace hors de son jardin du Stade De France pour des rencontres à domicile. Dernière illustration en date ? Le match perdu contre les “baby All Blacks“ au Parc OL le 14 novembre dernier. De quoi penser que les bleus vont être submergés par l’émotion ? Peut-être. Il suffit d’écouter Henry Chavancy, joueur du Racing 92 et ambassadeur du premier complexe sportif ultra moderne de La Défense au sein du XV de France : « Je suis assez enthousiaste, sourit le trois-quarts centre ciel et blanc. Il faut juste un temps d’adaptation pour les joueurs. Mais le public va découvrir un stade où l’ambiance est spectaculaire. C’est une salle qui donne des frissons ». 

Pour le sélectionneur des Bleus, la question ne se pose pas : « L’atmosphère est quand même particulière, souligne le sélectionneur Guy Novès. Ce n’est pas une histoire d’être emballé ou pas. Ça me paraît être un beau stade. Il n’y a aucun problème là-dessus. Après, est-ce que c’est un beau stade de rugby où les garçons vont galoper… ».

La pelouse synthétique pose t-elle problème ?

C’est l’une des véritables interrogations qui entourent ce match crucial pour Guy Novès et son staff. Car jouer au rugby sur une pelouse synthétique ne fait pas l’unanimité au sein du rugby français. Risque de blessures et mêlées difficiles à jouer sont les deux principales raisons pour lesquelles le rugby se joue essentiellement sur un terrain naturel. « C’est atypique, il faut un peu s’adapter, explique Sebastien Taofifenua, remplaçant en première ligne ce samedi, avant néanmoins de se montrer rassurant. Ça nous arrive en club de nous entraîner dans ce secteur sur synthétique. On a également l’habitude de jouer sur ce type de surface à Oyonnax. Pour les mêlées, on n’est pas trop inquiet. »

Est-ce idéal de jouer dans une enceinte complètement fermée ?

Ce ne sera pas la première fois que les Bleus joueront dans un stade complètement fermé. L’enceinte du Pays-De-Galles, le Principality stadium, anciennement appelé Millenium Stadium, est elle dotée d’un toit rétractable qui sert en cas d’intempéries. Le XV de France s’y est déjà frotté en configuration fermée. Dès lors, c’est une ambiance de folie qui règne dans le stade à cause du caisson de résonance formée par le toit du stade, comme le souligne l’ancien international Olivier Magne : « Ce n’est plus un stade, c’est une salle de spectacle. C’est vraiment très difficile de communiquer avec les autres joueurs sur la pelouse. Comme les tribunes sont très proches du terrain, on entend bien ce qu’il s’y passe. »

A la U Arena, certes plus petite, ca devrait être sensiblement la même chose d’autant que les tribunes sont situés, pour les plus proches, à seulement 5 mètres du terrain ! Autant dire que cela promet !

Alors, les Bleus vont-ils inaugurer de la meilleure des façons le nouveau stade du Racing 92 ? Réponse samedi 25 novembre à 20h45, sur France 2.

Valentin DEMAY

Écrit par Valentin Demay

Laisser un commentaire