France-Entrepreneur : l’opération séduction de François Hollande

En visite à la Courneuve (Seine-saint-Denis) ce mardi, François Hollande a lancé une opération de reconquête des quartiers populaires. Une campagne de séduction reposant sur l’annonce de la mise en place de l’agence nationale pour le développement économique, un système créé pour favoriser l’emploi dans les quartiers défavorisés. 

Multiplier par 4 le nombre de créations d’entreprises, relancer les embauches et favoriser l’innovation dans les quartiers populaires. Voilà les lourds objectifs de ce nouveau dispositif annoncé par Francois Hollande.

« Mon devoir est d’assurer l’égalité de tous, dans tous les territoires. Il n’y a pas de quartiers perdus dans la République », a martelé le président.

Une agence qui repose sur des structures déjà existantes

Cette agence nationale pour le développement économique, également baptisée « France-entrepreneurs », deviendrait une structure qui coordonnerait l’action de celles déjà existantes. L’idée est de clarifier, un tissu de dispositifs opaque. Ainsi, les activités de la caisse des dépôts, de la Banque Publique d’investissement, les associations locales seront synchronisées pour des effets plus fructueux.

D’ici 2017, 10.000 entrepreneurs doivent être identifiés et accompagnés pour leurs premiers recrutements, les jeunes sortis du système scolaire pourront bénéficier de 400 heures de formation pour avoir une seconde chance. Les territoires qui bénéficieront de l’action de cette agence n’ont cependant pas encore été clairement dessinés.

Les fonds qui seront attribués par l’Etat à ce nouveau dispositif n’ont cependant pas été annoncés. « Les fonds existent, pas besoin d’en rajouter », a déclaré Francois Hollande.

A lire aussi : François Hollande: 3 ans d’impopularité

Ariane Ménage

Écrit par ariane.menage