Football : la FIFA envisage de tout changer

Le nouveau responsable du développement technique de la Fédération Internationale de Football Association, Marco van Basten, réfléchit aux modifications ou à la suppression de plusieurs règles 

La FIFA revisite tout ! Après avoir augmenté le nombre de participants à la Coupe du monde, le faisant passer à 48 équipes pour l’édition de 2026, la plus grande instance du football mondial envisage de procéder à d’autres changements, mais cette fois concernant les règles qui régissent la manière de jouer. Le but ? Trouver un moyen de rendre les matchs plus spectaculaires. « On doit toujours chercher des moyens de rendre le jeu plus dynamique et plus intéressant », explique Marco van Basten, le nouveau responsable du développement technique de la FIFA dans Bild. Les mesures qu’il propose sont toutes plus surprenantes les unes que les autres…

1. Suppression de la règle du hors-jeu 

La première proposition est sans doute celle qui fait le plus parler, puisqu’il s’agit de supprimer purement et simplement les hors-jeu.« Le football ressemble de plus en plus au handball, avec des équipes qui bâtissent un mur devant leur surface de réparation. Sans la règle du hors-jeu, il y aurait plus de possibilités pour les attaquants et plus de buts.« , commente le responsable. Mais cette éventuelle suppression n’a pas manqué de faire réagir. « C’est une connerie incommensurable ! » a ainsi commenté dans Ouest France Christian Gourcuff, l’entraîneur du Stade Rennais. Il n’a pas hésité à tacler Marco van Basten en déclarant : « Le hors-jeu est une règle fondamentale. Si on n’a pas compris ça, on n’a rien compris au foot… » L’ancien joueur de l’AC Milan devrait apprécier…  

Mais le responsable du développement technique de la FIFA pense aussi à revoir les mythiques séances de tirs au but.

2. Un nouveau style de tirs au but 

« Chaque équipe aurait cinq essais. Le joueur s’élance des 25 mètres et a huit secondes pour tenter de marquer. Si le gardien fait une parade, c’est fini« , propose Marco van Basten. Rien d’inédit pourtant dans cette proposition puisque cette conception de la séance de tirs au but a vu le jour dans les années 1990, en MLS, la Major League Soccer aux Etats-Unis. « Ce serait plus spectaculaire pour les spectateurs et plus intéressant pour le joueur. Dans une séance de tirs au but, tout est réglé en une seconde. Avec ces face-à-face, le joueur a plus de possibilités« , estime l’ancien attaquant néerlandais. 

3. Un nombre de fautes limité par joueur 

L’idée, empruntée à d’autres sports, consiste à instaurer un nombre limité de fautes par joueur. Par exemple, un défenseur serait exclu au bout de cinq fautes. Comme pour le rugby, un carton jaune s’accompagnerait d’une sortie de terrain de 5 à 10 minutes.  

Van Basten réfléchit aussi à augmenter le nombre de changements qui peuvent être faits dans un match mais aussi de réduire les temps morts.  

Ces règles pourraient constituer ce que le président de la FIFA, Gianni Infantino, qualifie de « football du 21ème siècle »

<iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/uLBuH3rLGaI » frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>

Déborah De Jesus

Écrit par iejpedago