Football : CANAL+ n’est plus roi

Pour la première fois depuis sa création, Canal + n’aura pas, cette année, l’intégralité des droits des deux dernières journées du championnat français. Une bien triste nouvelle pour nombre de téléspectateurs, nostalgiques de l’époque « Multifoot ».

Si vous êtes un fan de foot, vous l’avez forcément déjà entendu. Ce petit jingle annonçant des fins de saison de folie sur Canal +. Que votre équipe joue le titre, une place en Ligue des champions ou son maintien en Ligue 1, il vous a forcément fait vibrer. Un moment de stress avant la libération ou… la déception. Tant d’émotions fournies par un unique son. Un son qui a perdu de son intérêt.


Car, depuis l’arrivée de beINsports sur le marché, le leader historique de la retransmission footballistique en France n’est plus ce qu’il était. Dimanche soir, alors que deux rencontres opposant les quatre derniers de la Ligue 1 promettent une soirée riche en émotions, Canal + ne retransmettra que trois autres matches. Monaco-Lille, Bordeaux-Marseille et Metz-Toulouse, voici le maigre programme que propose la chaîne de Bolloré.
Une programmation qui pousse les fans de foot – bien que souvent nostalgiques de l’époque Canal – à migrer vers beINsports pour regarder l’intégralité des rencontres.

 

 

Que reste-t-il de Canal + ?

En 2016, le groupe Canal perdait 550 000 abonnés. Une perte non négligeable mais facilement identifiable. Outre la Ligue 1, Canal + a laissé ces dernières années filer les droits de la Bundesliga, de la Serie A, de la Liga et plus récemment de la Premier League. Par la même occasion, son magazine phare « L’équipe du dimanche », rendez-vous immanquable de l’époque, a disparu.
Plus grave, SFR Sports, chaîne qui a récupéré les droits du championnat Anglais à Canal +, vient de racheter l’intégralité des droits de la Ligue des champions.

 

Une affiche de Ligue 2, trois de Ligue 1 par journée de championnat, et la Coupe de la Ligue. Programme ridicule quand on compare à ce que détenait Canal + au début du 21ème siècle.
Le match du dimanche soir reste un véritable rendez-vous, bien lancé par le Canal Football Club. Problème : Comment rester crédible dans l’analyse des matchs lorsque l’on n’en diffuse pas la moitié ?

Écrit par Pierre Lejolivet