Fiscalité, retraite et chômage: les mesures phares du programme de Sarkozy

A un peu plus d’un an de l’élection présidentielle de 2017, Nicolas Sarkozy a dévoilé son programme dans une interview au quotidien « Les Echos ». S’il est élu, il promet d’agir dès l’été 2017. Tour d’horizon de ses principales propositions.

« Un contre choc-fiscal »

Nicolas Sarkozy propose une baisse des impôts et des charges sociales. Cette proposition qui implique l’injection de 25 milliards d’euros, devra être votée à l’été 2017. D’autre part, l’ancien président propose une baisse des charges sociales sur le travail et la suppression de l’impôt sur la fortune afin de « favoriser l’activité, l’investissement et les créations d’emplois »

Retraite à 65 ans en 2025

« J’ai l’expérience d’une réforme des retraites réussie, c’est-à-dire qui rapporte beaucoup d’économies, rapidement, sans bloquer la France. C’est celle de 2010. » Fort de son expérience et afin de compenser les 25 milliards d’euros d’investissement pour la baisse des impôts, Sarkozy compte réformer les retraites. Toujours à l’été 2017, son projet de loi prévoira de repousser l’âge légal à 63 ans en 2020 puis 64 en 2025. Ces mesures représenteraient une économie de 20 milliards d’euros.

« La dégressivité des allocations chômage »

« Notre système d’indemnisation du chômage est le plus généreux d’Europe. Mais il doit s’adapter. »
Dans ce but le président ne souhaite ni modifier la règle d’ouverture des droits au chômage après 4 mois d’activité ni la durée maximale d’indemnisation de 24 mois. En revanche il propose de réduire les allocations de 20% après 12 mois puis à nouveau de 20% au bout de 18 mois.

Fonctionnaire, le retour du travailler plus pour gagner plus

Outre le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, Sarkozy propose des contrats de cinq ans dans la fonction publique pour « donner de la souplesse ». Sa proposition phare pour les fonctionnaires est de relever le temps de travail hebdomadaire de 35 à 37 heures. Il propose même de passer à 39 heures pour ceux qui le souhaite.

Nicolas Sarkozy compte donc réformer l’économie française dans son ensemble s’il est élu l’année prochaine. Il s’attaquera aussi l’assurance-maladie, les allocations sociales ou encore les charges sociales. L’intégralité du programme de Nicolas Sarkozy est à retrouver dans Les Echos.

 Amaury Bachelier

 

Écrit par Amaury Bachelier