La culture, discrète dans les programmes de Fillon et Juppé

Lors des débats de la primaire de la droite, il n’a jamais été question de la culture. Pourtant, François Fillon et Alain Juppé ont quelques (menues) propositions sur le sujet. Décryptage.

institut_de_france_-_academie_francaise_et_pont_des_arts

(Wikipédia)

Mais où est donc passé la culture ? Grande absente des débats de la primaire de la droite et du centre, la culture est cependant bien présente dans les programmes des deux candidats finalistes, Alain Juppé et François Fillon.

Le candidat arrivé en tête du premier tour du scrutin y consacre neuf pages de son programme. « La culture est le socle de notre identité, de notre mode de vie, de notre histoire », clame François Fillon, qui souhaite « une politique culturelle forte et lisible pour préparer l’avenir ».

De son côté, Alain Juppé dit vouloir « mettre la politique culturelle au coeur du projet politique national et européen ».

Les deux concurrents s’accordent sur un point : l’ancien et l’actuel chef de l’Etat n’ont pas tout fait pour faciliter l’accès à la culture. François Fillon et Alain Juppé souhaitent préserver le régime des intermittents du spectacle.

Sur la question du patrimoine, le premier veut agir pour sa préservation afin de « renforcer le sentiment des Français d’appartenir à une histoire commune ». Le maire de Bordeaux souhaite, lui, renforcer le système existant.

Autre point commun : les deux hommes désirent revaloriser le rayonnement culturel de la France dans le monde.

Nicolas Le Hérissé

Écrit par Nicolas Le Herisse