Ferguson : Deux policiers blessés par balles

Après un rapport accablant du Ministère de la Justice américaine, détaillant les pratiques policières racistes presque routinières, le chef de la police de Ferguson a démissionné hier.

La ville du Missouri (Etats-Unis) est le théâtre d’émeutes depuis l’été dernier après la mort d’un jeune noir tué par des policiers blancs en fonction. Des semaines de manifestations et d’émeutes violentes avaient suivi. Deux policiers ont été visés par des tirs pendant une manifestation devant le commissariat de Ferguson, tôt ce matin.

Le chef de la police, Thomas Jackson, est la sixième personne à quitter ses fonctions depuis la mise en lumière des pratiques policières. Sa démission sera effective le 19 mars. Le juge municipal Ronald Brockmeyer et le secrétaire général de la ville de John Shaw ont démissionné en début de semaine. Une responsable du tribunal a été licenciée ainsi que deux policiers, soupçonnés également de pratiques racistes. Le ministre de la justice américaine, Eric Holder s’est dit prêt à démanteler la police de Ferguson des pratiques illégales ciblant surtout les personnes de couleur noire. En violant les égalités, la police municipale n’était plus un service public mais un outil de terreur. Un nouveau chef par intérim, Al Eickhoff a été nommé. Ce dernier engagera des réformes afin de redonner à la ville un visage, celui de la diversité.

Dans un pays où le spectre du racisme vis-à-vis des populations noires est toujours présent, le Président Barack Obama, premier président de couleur des Etats-Unis, a reconnu que le problème dépassait largement la ville de Ferguson.

 

Laura Bartoux

Écrit par arianelaura