Femme de l’Etat Islamique

Alors que la guerre s’intensifie en Irak et en Syrie, l’Etat Islamique continue de mener sa politique de propagande. La brigade Al Khansa, milice féminine syrienne, a publiée un document « les femmes de l’Etat Islamique », visant à recruter des femmes en occident et en Arabie Saoudite.

«Les femmes dans l’Etat islamique.» (Image extraite du document)

«Les femmes dans l’Etat islamique.» (Image extraite du document)

Ce groupe d’une cinquantaine de femmes, explique comment devenir une bonne  » épouse du djihad « . Visant celles qui ont souffert de barbarisme et de sauvagerie, forcées à la pauvreté et abusées par le système judiciaire.

Le manifeste est divisé en plusieurs chapitres : le manifeste de la femme musulmane, l’échec du modèle féminin occidental, les fonctions secondaires autorisées, la différence entre étudier et gagner sa vie, le voile, la justice…  » Marier les filles dès 9 ans, idéalement à 16 ou 17 ans, ne pas les autoriser à aller travailler, ainsi que leur apprendre à coudre et faire la cuisine « . Voici l’une des visions de la femme communiquée par le document.

Cette précieuse pièce a été traduite en anglais par le think tank Quilliam Foundation, notamment par le chercheur Charlie Winter. Celui ci explique dans le journal  » the independant « , que:  » ce document bat en brèche l’idée selon laquelle il y aurait pour les femmes occidentales un romantisme, un esprit d’aventure, à rejoindre l’Etat islamique. Il montre qu’elles ont une place, mais que cette place n’est qu’une place de soutien, pas de combat. Il y a une vraie différence entre ce que peuvent dire les femmes djihadistes sur Facebook et la réalité sur place« .

Le message est clair et puissant: dans le djihad au sens où l’entend Daesh, la place des femmes n’est pas au combat mais à la maison.

A lire également:

Emerson Martins

Écrit par melinaemerson