FC Nantes – Montpellier: première réussie pour Sérgio Conceição

En s’imposant 3-1 face à Montpellier en huitièmes de finale de la Coupe de la ligue, le nouvel entraîneur des Canaris a réussi son baptême du feu.

« Je n’ai pas peur ». A son arrivée au sein du FC Nantes au poste d’entraîneur, Sérgio Conceição n’y était pas allé par quatre chemins pour expliquer ses ambitions avec son nouveau club.

Six jours seulement après sa prise de fonction, l’entraîneur portugais n’aura pas mis longtemps à convaincre supporters et dirigeants, en décrochant face à Montpellier une place en quart de finale de la Coupe de la ligue.

Un vrai renouveau

Une large victoire, mais surtout avec la manière. Pour sa première sur le banc du FC Nantes, Sérgio Conceição a réussi à transmettre à son équipe toute sa détermination et sa grinta.

« Vous l’avez vu comme moi ? On a été agressifs et bien en place. Le nouveau coach est rigoureux. Il nous apporte de la rigueur. C’est ce qui nous faisait défaut », expliquait ainsi à la fin de la rencontre Rémy Riou, gardien de but et capitaine du FC Nantes.

Une agressivité qui avait disparu depuis un long moment du côté du club nantais, et que l’entraîneur portugais a su raviver. Après l’égalisation montpelliéraine de Kevin Bérigaud (1-1, 36’), le club nantais de René Girard aurait sûrement baissé la tête, comme il s’était habitué à le faire.

Sous Sérgio Conceição, il en est désormais autrement. En multipliant les passes courtes au sol et en prenant le temps de construire ses offensives, Nantes a logiquement repris le meilleur sur Montpellier, grâce à un doublé d’Emiliano Sala (2-1, 43’) et un but de Mariusz Stepinksi (3-1, 62′).

« C’était magnifique »

A la fin de la rencontre, le nouvel entraîneur des Canaris s’est félicité de cette première victoire : « Je suis vraiment content (…) Au niveau de l’esprit, de l’ambition, c’était magnifique, aussi l’unité de l’équipe. C’est encourageant pour eux, parce qu’ils ont des qualités et c’est important de bien utiliser les qualités de chacun au service de l’équipe ».

Sérgio Conceição n’a donc vraiment « pas peur ». Il aura l’occasion de le prouver une nouvelle fois le 16 décembre, en championnat, face à Angers.

Benjamin Britault

Écrit par iejpedago