Famille Traoré : la valse des procès

La famille Traoré de nouveau devant la justice après la mort d’Adama (crédit : capture écran youtube C pol)

Le 19 juillet 2016, tout bascule pour la famille Traoré après la mort d’Adama à la suite de son interpellation à Beaumont sur Oise. Aujourd’hui, la famille dénonce un acharnement et un vaste complot contre les frères Traoré, incarcérés et poursuivis en justice.

Hier, une petite foule s’est déplacée devant le tribunal de Pontoise, dans le Val d’Oise, pour soutenir les proches d’Adama Traoré et protester contre l’incarcération des frères du défunt. Ce nouvel appel à la mobilisation est encourageant pour sa famille qui souhaite à nouveau clamer l’innocence des frères condamnés.

À la fin de l’audience, le verdict n’est pas rendu public, les visages sont fermés, et les proches ne souhaitent pas s’exprimer. Quelques chuchotements, les proches de la famille Traoré s’enlacent et quittent le palais de justice sans dire un mot.

https://platform.twitter.com/widgets.js

« Justice pour les Traoré »

Ce conflit sans fin entre policiers et jeunes issus des quartiers populaires a coûté la vie à Adama Traoré, jeune habitant de la banlieue parisienne. Aujourd’hui, quatre des frères Traoré sont poursuivis par la justice. Bagui Traoré, Yacouba Traoré, et Youssouf Traoré sont actuellement incarcérés, quant à Cheikné Traoré cela fait 53 heures qu’il est en garde à vue. En début de semaines, les quatre frères ont été interpellés avec neuf autres personnes dans le cadre d’un «vaste réseau de trafic de stupéfiants d’ampleur régionale». La famille Traoré ne décolère pas et vit cette nouvelle affaire comme un acharnement judiciaire infondée. Youssouf, 23 ans, est présenté comme l’un des «organisateurs principaux» du trafic. Placé en détention provisoire, le parquet de Pontoise n’ajoute aucun commentaire concernant le sort du jeune homme. Bagui Traoré quant à lui déjà suspecté dans une autre affaire est de nouveau en détention.

Prison pour les frères Traoré : la famille dénonce un vaste «complot»

Les nombreuses audiences et procès se répètent et se ressemblent : les frères accusés clament leur innocence. Lors des précédents procès, lorsque l’on lui expose les faits, Bagui Traoré nie «je ne reconnais rien du tout, je n’ai rien fait, c’est un complot, ce procès est une pièce de théâtre».

Les faits et les accusations se confondent et s’accumulent, certains peinent à comprendre la situation et à s’y retrouver. Au domicile de certains suspects lors de perquisitions, du cannabis et une grosse somme en liquide ont été découverts. Une dizaine de personnes ont ainsi été mises en examen dans cette affaire, aurait détaillé le parquet de Pontoise. L’un des frères d’Adama Traoré, Bagui, purge actuellement sa peine de prison pour des faits de violences et d’extorsion. Après la mort de son frère, le jeune homme a été condamné pour tentative d’assassinat sur les forces de l’ordre et condamné à six mois de prison ferme suite aux échauffourées en marge d’un Conseil municipal en décembre 2016. La peine ne tarde pas : six mois de prison dont trois avec sursis pour Youssouf Traoré.

Mobilisés, et rassemblés, les membres du comité de soutien de l’association pour la famille Traoré ne semblent pas découragés. Toujours soudés, ils souhaitent défendre l’honneur de la famille et continuer le combat, de procès en procès, défiant ainsi la justice, qu’ils jugent impartiale.

Wassila KHIAR

Illustré par Elisa Prejeant

Edité par Mané Alexanian

Écrit par IEJ3B