Facebook, coup de pouce pour la bourse

Avec ses résultats de l’année 2015 et l’explosion de son nombre d’utilisateurs sur les applications mobiles, Facebook est devenu un pilier majeur pour la bourse de New York.

 

Facebook a explosé les compteurs à l’ouverture de Wall Street jeudi dans la matinée. Cette même journée, la bourse de New York a fini en hausse de près de 1 %, en majeure partie grâce au secteur technologique dopé par le bond de plus de 15,52 % de l’action de la firme de Mark Zuckerberg. Un sursaut qui est survenu au lendemain de l’annonce des résultats de l’entreprise pour 2015. Il s’agit de sa plus forte hausse sur un jour depuis 2013.

Fin décembre, Facebook revendiquait 1,59 milliards d’inscrits contre 1,55 milliard trois mois auparavant (Twitter en a 400 millions)… Et a même vu son chiffre d’affaire grimper de 52 % au quatrième semestre. C’est ainsi l’unique réseau social qui a réussi cette jolie performance face à Twitter par exemple. Ses profits ont, quant à eux, plus que doublés en l’espace d’un an. Pour son 16ème anniversaire cette année, Facebook possède des chiffres financiers astronomiques qui mettent les plus grands à plat comme Amazon ou eBay. Plus de 5 milliards de dollars de chiffre d’affaires tous les trois mois et une marge bénéficiaire qui dépasse 25 % à 1,56 milliards de dollars.

Comment ce succès arrive à perdurer avec le temps ?

Le réponse se résume en un mot : mobile. Facebook a réussi a s’adapter à cet usage dont personne ne peut se passer aujourd’hui. Sur la totalité des utilisateurs, 1,44 milliards d’entre eux le font via smartphone ou tablette. Les publicités sur terminaux portables ont représenté 80 % des recettes de Facebook au quatrième trimestre 2015, contre 69 % un an plus tôt.

Ironie du sort, la plateforme de Zuckerberg qui avait eu du mal à s’introduire au Nasdaq en mai 2012, a su remonter la pente. Elle en est même devenue un pilier principal.

Adrien Bonfante

Écrit par Adrien Bonfante