Europa League : La dégringolade des clubs français

Hier soir, les clubs français ont encore une fois offert des performances mitigés. Deux victoires pour deux défaites, cette troisième journée d’Europa League reflète parfaitement les performances des clubs français depuis des années dans cette compétition.

Quatre clubs français étaient engagés hier soir en Europa League : Bordeaux, Marseille, Saint-Etienne et Monaco. Alors que les deux premiers se sont inclinés respectivement contre Sion et Braga, l’ASSE et l’ASM se sont imposés contre Dniepropetrovsk et Qarabag. Après trois matches, les équipes françaises commencent à entrevoir leur avenir. Si Bordeaux et Marseille sont en difficultés, les deux vainqueurs d’hier sont bien partis pour atteindre les seizièmes de finale.

A lire aussi : Ligue Europa, Monaco et « Sainté » triomphent, Bordeaux et l’OM sombrent  

Ce stade de la compétition, qui n’est pourtant pas inaccessible, devient de plus en plus rare pour les clubs issus de la Ligue 1. Depuis l’édition 2004/2005 de l’UEFA Cup (devenu l’Europa League depuis 2010), seule l’OM a réalisé une grosse performance en atteignant la finale. Malgré la défaite contre Valence, Marseille a entrouvert les portes pour les équipes françaises. Enfin, c’est ce qu’on pensait à l’époque.

Depuis cette année, la France n’arrive pas à bien figurer en C2, comme l’illustre ce graphique.

Depuis la saison 2009/2010, la coupe UEFA s’est transformé en Europa League. Mais le bilan des clubs français est resté lui inchangé. Enfin non, nos clubs nationaux étant encore plus mauvais.

 

A l’exception de l’OL et du PSG, les équipes françaises ne portent vraiment pas la compétition dans leurs coeurs, à l’image des piètres performances de Rennes, Lille et Bordeaux notamment. Cette année, les espoirs sont sur les épaules de l’AS Monaco, de l’AS Saint-Etienne et de l’Olympique de Marseille. Mais aussi de l’Olympique Lyonnais, qui pourrait être reversé en Europa League en février prochain.

Jeffrey Bevilacqua et Dorian Droulez

Écrit par Doriandroulez