L'Equipe de Fance de basket sera l'une des grandes favorites de l'Euro 2015, chez elle. Crédit : @CarlosDelgado Wikimedia Commons

L’Equipe de Fance de basket sera l’une des grandes favorites de l’Euro 2015, chez elle.
Crédit : @CarlosDelgado Wikimedia Commons

En 2015, l’Equipe de France de Basket tentera de défendre son titre de champion d’Europe chez elle, deux ans après leur sacre à Ljubjana. Grand favori de la compétition avec son éternel rival espagnol, les Bleus espèrent avoir enfin toutes leurs stars au complet.

Pour la première fois de son histoire, l’Euro de basket se déroulera dans quatre pays durant une même édition : la France, l’Allemagne, la Croatie et la Lettonie. 16 ans après avoir organisé le championnat d’Europe, c’est une excellente nouvelle pour le basket français et sa génération dorée.

A l’origine, cette 39émé édition devait se dérouler en Ukraine, mais en raison des troubles qui agitent le pays et des « conditions de sécurité moins que favorables », il a été réattribué en septembre dernier par la FIBA, l’équivalent de la FIFA mais au basket.

La France accueillera donc en septembre 2015 (du 4 au 20 a priori) le Championnat continental qualificatif pour les Jeux olympiques 2016 à Rio. Les organisateurs ont aussi mis les moyens : si les matchs de phase de groupe des Bleus se dérouleront Park & Suites Arena de Montpellier (10.000 places), la phase finale se déroulera sur un site inédit : Bercy étant en travaux, c’est le Stade Pierre-Mauroy de Villeneuve d’Ascq, près de Lille, qui accueillera les seize meilleures équipes européennes dans une configuration indoor pouvant rassembler 27.000 personnes, ce qui constituerait un record européen d’affluence pour du basket.

Tony Parker, Boris Diaw et Florent Pietrus attendaient ça depuis longtemps. L’enjeu est de taille, car Rio sera surement le clap de fin pour ces trois légendes du basket français.

A domicile, ce sera aussi l’occasion pour le coach des Bleus, Vincent Collet, de pouvoir rassembler les meilleurs joueurs français. Absent en équipe de France depuis la finale perdue contre l’Espagne à l’Euro 2011, la présence de Joakim Noah est attendue avec impatience. Véritable atout dans la raquette, le joueur des Bulls de Chicago a souvent privilégié ses étés à soigner son corps plutôt que d’aider ses compatriotes.

Même constat pour Kevin Séraphin. En progrès du coté de Washington, l’ancien Choletais apporterait lui aussi un vrai plus. Au sélectionneur de convaincre ses joueurs et de vérifier l’état de ses troupes, entre les méformes et blessures à prévoir, car la saison NBA est longue et éprouvante.

Devant son public, la sélection tricolore aura pour objectif de défendre son titre et de prouver qu’elle peut confirmer sa domination sur la scène européenne, après sa médaille de bronze acquise en septembre dernier.

Dans un groupe plutôt abordable avec la Finlande, la Bosnie ou encore Israël, elle aura en face d’elle plusieurs nations seront prêtes à en découdre avec la bande à Tony Parker, l’Espagne en tête de liste. Eliminés par la France, chez eux, en quarts de finale de la Coupe du Monde en septembre, après s’être déjà fait sortir par les Bleus en demi-finale de l’Euro 2013, la Roja sera plus revancharde que jamais.

Avec les frères Gasol ou encore Serge Ibaka, la sélection ibérique présente encore de sérieux arguments pour remporter le tournoi. Sans oublier la Serbie, bourreaux des français en demi-finale du dernier Mondial, ou encore la Lituanie, éternel outsider sur le continent depuis plusieurs années.

Avant les JO de Rio, ce sera donc un dernier test grandeur nature pour l’une des plus belles générations que le sport français ait connu.

Thomas Duplan

Écrit par lavalto