Et la Lumière fut

Il y a 120 ans, Louis Lumière donnait vie au tout premier film de l’histoire. Jeudi, des acteurs de tous horizons se sont donné rendez-vous à Lyon pour recréer cette oeuvre majeure du septième art. 

Ils sont professionnels du cinéma, mais aussi simples cinéphiles : des curieux, des personnes à mobilité réduite, des entreprises, le Barreau de Lyon en robe d’audience, la maison de retraite de La Rotonde. 3000 volontaires qui acceptent de retourner 45 secondes qui ont marqué le cinéma.

L’Institut Lumière est à l’origine de ce projet. L’idée : immortaliser la fameuse « sortie des usines Lumière », tournée à l’origine le 19 mars 1895. Des remakes numériques avaient déjà vu le jour lors des deux derniers festivals Lumière. Ils étaient réalisés entre autres par Quentin Tarantino, Xavier Dolan ou encore Pedro Almodovar.

Le scénario n’a pas changé, le lieu de tournage non plus. Il s’agit toujours de la sortie des usines, aujourd’hui transformées en salle de cinéma, sur la rue du Premier-Film, autrefois nommée chemin Saint-Victor.

« Faites-vous remarquer, amusez-vous, on ne fait qu’une seule prise », déclare Thierry Frémaux, le directeur de l’Institut, à ses figurants.

Les tournages se succèdent pendant plus de 20 heures. Les meilleurs films seront projetés au prochain festival Lumière devant 4500 spectateurs.

Mélanie Durman

A lire sur le même sujet : Il y a 120 ans naissait le cinéma

Écrit par claramelanie