Energies pour l’Afrique, le projet ambitieux de Jean Louis Borloo

Après huit mois d’absence, Jean Louis Borloo présente son nouveau projet « Energies pour l’Afrique ». Une fondation qui a pour but de rendre l’électricité accessible au continent africain d’ici une dizaine d’année.

Retiré de la vie politique, celui qui fut avocat d’affaires, maire de Valenciennes mais aussi ministre de l’écologie a fait un retour dans les médias ce mardi.
Jean Louis Borloo a lancé sa fondation « Energies pour l’Afrique » lors d’une conférence de presse à l’hôtel Matigny. Si de nombreuses personnalités politiques comme Claude Bartolone, Anne Hidalgo ou encore Gérard Larcher étaient présentes l’ancien ministre insiste sur le fait qu’il n’est désormais plus impliqué dans la politique, mais totalement investi dans ce projet ambitieux.

Carte

Pour Jean Louis Borloo qui est passionné par l’Afrique la situation est intenable sur le continent en matière d’énergies. Quand on sait que plus 600 millions d’Africains, soit 2 tiers du continent n’ont accès ni à la lumière, ni à l’électricité ni à l’énergie il y a de quoi prendre peur.

Face à ces conditions de vie insalubres, Borloo veut être « l’avocat de l’Afrique », pour permettre à l’intégralité du continent africain d’avoir accès à l’électricité d’ici 2025. Un projet fou qui requiert 50 milliards de dollars d’argent public et 200 milliards d’argent privé.

Invité du petit journal, ce jeudi Borloo s’est adressé au continent africain :
« On va le faire, il faut le faire, les africains demandent l’électrification de leur continent c’est notre devoir de leur filer un coup de main pour que ca se fasse en dix ans, donc tenez bon les gars on arrive ! ».

Quelques mots qui redonnent de l’espoir quant à l’humanité des hommes politiques..

 

Victoria Martins

Écrit par viclara