EN DIRECT : La Journée d’hommage aux victimes des attentats de Paris

Deux semaines jour pour jour. La France rend hommage ce matin aux 130 morts et quelque 350 blessés dénombrés suite aux attentats de Paris le vendredi 13 novembre. Une cérémonie de recueillement, pour les familles des victimes et des blessés. Plus d’un millier d’invités sont attendus.


Le direct de la Présidence de la République par elysee

https://twitter.com/ActusOvernewz/status/670203632344768512

Revivez le discours de François Hollande en trois minutes chrono :

-12h02 : La cour des Invalides est en train d’être démontée.

-11h51 : L’anonymat des familles de victime a été respecté. Elles n’ont été filmées que lors de plans larges et sont sorties par l’arrière des Invalides, loin des médias et de leurs caméras.

-11h34 : Les Invalides se vident peu à peu, la cérémonie d’hommage aux victimes des attentats du 13 novembre est terminée. Elle s’est déroulée dans une ambiance très solennelle.

-11h21 : Le Président de la République quitte les Invalides tandis que l’orchestre entame le « Choeur des esclaves ». 12305961_10156261964955284_1827154122_n 11h18 : François Hollande termine son discours. Immédiatement, la Marseillaise est reprise par l’ensemble de l’auditoire.

-11h10 : Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen son côte à côte pour l’occasion. Ils sont entourés d’autres personnalités politiques comme François Bayrou et Bernard Cazeneuve (Ministre de l’intérieur). 12283209_10156261957160284_767929836_n

-11h08 : François Hollande : « Ils étaient la jeunesse de France ».  Le président de la République ne compte pas céder à la terreur. « C’est la musique qui était insupportable aux terroriste. C’est cette joie qu’ils voulaient ensevelir dans le fracas de leurs bombes. Pour mieux leur répondre, nous multiplierons les chansons, les concert, nous continuerons d’aller au stade« .
-11h06 : François Hollande : « La France détruira l’armée fanatique qui a commis ces crimes« .
-11h03 : François Hollande : « Une horde d’assassin a tué 130 des nôtres au nom d’une cause folle et d’un Dieu trahi« .
12309168_10156261950505284_876621005_n -11h00 : François Hollande commence son discours
-10h57 : De nombreuses personnes blessées dans les attentats de Paris assistent à la cérémonie d’hommage aux victimes. https://twitter.com/Le_Figaro/status/670179880311635968
-10h46 : Les noms des 130 victimes des attentats du 13 novembres sont lus un par un. Tout le monde se lève pour écouter. Portraits des victimes des attentats du 13 novembre https://twitter.com/franceinfo/status/670162430723424256
-10h41 : C’est au tour de la cantatrice Nathalie Dessay de chanter « Perlimpinpin « , de Barbara.
-10h37 : Camélia Jordana, Yaël Naim et Nolwenn Leroy interprètent « Quand on n’a que l’amour » de Jacques Brel. Sur l’écran défilent les visages des victimes. Le président de la République est visiblement très ému.
-10h36 : Le président seul devant les centaines d’invités Une chaise a été placée, seule devant les centaines d’invités
-10h34 : François Hollande entre dans la Cour des Invalides La Marseillaise ouvre cet hommage national. « La Marseillaise à toutes les sauces, je n’en peux plus », résume un rescapé du Bataclan. 
-10h32 : Le cortège du président est en route La voiture du chef de l’État a traversé la Seine, entourée des motards de la garde républicaine et vient de passer la grille des Invalides.   https://twitter.com/Breaking3zero/status/670173656060850176
-10h28 : La cérémonie commence très bientôt. Un silence assourdissant règne au sein des Invalides. Personne ne dit un mot, ne fait le moindre bruit.
-10h24 : François Hollande sera le dernier à arriver juste avant le début de l’hommage à 10h30
-10h17 : La musique de la cérémonie sera assurée par un orchestre à cordes. Le choeur de l’armée française sera également présent, ainsi qu’un ténor. Selon Une information de BFM TV, Camélia Jordana, Yael Naïm et Nolwenn Leroy vont chanter « Quand on a que l’amour » de Jacques Brel.
-10h12 : Les personnalités politiques s’installent dans les gradins. L’unité nationale renaît, Nicolas Sarkozy, Jean Christophe Cambadélis, François Bayrou, Marine Le Pen, et de très nombreux maires des arrondissement parisiens, sont présents.
-10h08 : Les familles des victimes et les blessés, arrivent sur le parvis des Invalides.
-10h04 : La sécurité est bien présente autour des invalides. Des snipers sont sur les toits. https://twitter.com/LeHuffPost/status/670169215710699520

Depuis 10h30, François Hollande est à la cour d’honneur de l’Hôtel des Invalides à Paris. Il prend la parole au nom des 130 victimes. La cérémonie d’hommage sera filmée par les services du ministère de la Défense et retransmise par plusieurs chaînes de télévision. https://twitter.com/alainjuppe/status/670151360982196225/photo/1

 

L’AFP rend hommage aux 130 victimes des attentats. Tous leurs noms figurent sur cette illustration.

Alors que 2000 personnes sont attendus aujourd’hui aux Invalides, notamment les familles des victimes, Un père ont choisi de boycotter la cérémonie d’hommage de ce 27 novembre.
http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/13060-hommagenational-famille-victimes-choisi-boycotter-cer.html

 

Trois conseils du gouvernement pour participer à l’hommage national.

https://twitter.com/gouvernementFR/status/670132229763432448/photo/1

A la veille de l’hommage national aux victimes des attentats du 13 novembre, il est bien difficile de trouver le drapeau tricolore à Paris. Quelques boutiques ont bien rempli leurs stocks, mais la queue devant leurs portes s’agrandit depuis l’appel de François Hollande à afficher un drapeau Bleu-Blanc-Rouge aux fenêtre ce vendredi 27 novembre.


Hommage national : longue attente pour trouver… par leparisien

Si vous n’avez pas encore vôtre drapeau français, nous vous proposons de le télécharger ici, sur le site du gouvernement: http://www.gouvernement.fr/drapeau-francais

https://twitter.com/Gendarmerie/status/670135392599937025

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/20/01016-20151120ARTFIG00087-un-hommage-national-aux-victimes-des-attentats-aura-lieu-vendredi-aux-invalides.php

 

 

 

 

Écrit par dominique