Emmanuel Macron bien décidé à retrouver la taupe des Marcheurs

Dès mardi, « Les Echos » ont dévoilé la volonté d’Emmanuel Macron de faire de l’actuel porte-parole de LREM, le président du groupe. Une décision pourtant confidentielle, donnant lieu ce vendredi à une chasse à « la taupe ».

Christophe Castaner, prochainement promu à la tête de La République En Marche, où l’histoire d’un secret devenu… de polichinelle. Lundi soir, Emmanuel Macron a, comme souvent, réuni sa garde rapprochée à l’Elysée pour s’entretenir sur la présidence du groupe, qu’il a créé en avril 2016.

Une réunion qui s’est déroulée dans la plus grande discrétion, et aux aboutissements logiquement confidentiels.

Pourtant, dès le lendemain, le journal « Les Echos » a publié l’information. Et si des rumeurs couraient depuis quelques jours à ce sujet, rendant la nouvelle presque officieuse, le fait que les citoyens l’apprennent par le biais des médias ne serait pas vraiment du goût du président de la République. D’autant que, comme souvent, sa décision est vivement critiquée par l’opposition.

Ce vendredi 27 octobre, « Le Parisien » révèle même que l’Elysée se lance à la recherche de la taupe. « Ils sont furieux ! Ils cherchent qui à parlé », aurait même soufflé un macroniste. Ajoutant même : « Gérard Collomb va demander les relevés téléphoniques. »

Sur place ce soir-là, ils étaient une dizaine autour de la table. Parmi eux, les ministres Gérard Collomb, Julien Denormandie, Benjamin Griveaux et Christophe Castaner, ainsi que Richard Ferrand ou encore Alexis Kohler…

Simon Fuentes

Écrit par IEJ3A

Laisser un commentaire