Emmanuel Macron a 40 ans : que faisaient ses prédécesseurs à son âge ?

Alors que le Président de la République, Emmanuel Macron fête ses 40 ans ce jeudi 21 décembre, nous avons retracé le parcours de ses prédécesseurs pour savoir ce qu’ils faisaient au même âge. 

Happy Birthday Mr. President ! Né le 21 décembre 1977, Emmanuel Macron souffle sa quarantième bougie dans la peau du Président de la République, une première dans l’histoire de France. A 39 ans, le président jupitérien est en effet devenu en mai dernier, le plus jeune chef de l’Etat français. Avant lui, le benjamin des Présidents n’était autre que Louis Napoléon-Bonaparte, qui lors de son élection en 1848, était âgé de 40 ans. L’âge qu’a désormais Emmanuel Macron. Mais que faisaient les présidents de la Ve République à 40 ans? Retour dans le temps.

François Hollande, le soutien de Jacques Delors

Né le 12 août 1954, François Hollande devient un quadragénaire en 1994. A l’époque, il vient de perdre son mandat de député de Corrèze un an plus tôt et se contente du poste de président de la communauté de communes de Tulles. En parallèle, il devient l’un des plus proches soutiens de Jacques Delors, homme présenté à l’époque comme le futur candidat du Parti socialiste pour l’élection présidentielle de 1995. Finalement, Jacques Delors renonce à l’Elysée. François Hollande se rapproche alors du candidat socialiste, Lionel Jospin et devient son porte-parole de campagne.

En 1994, François Hollande est le premier soutien de Jacques Delors (Crédit photo : LESAGE/NICO/SIPA)

Nicolas Sarkozy, le fidèle lieutenant du Premier Ministre

Né le 28 janvier 1955, Nicolas Sarkozy souffle sa quarantième bougie lors d’une année présidentielle en 1995. S’il commence cette année 1995 en tant que porte-parole du gouvernement, il renonce à son poste dix jours avant son anniversaire, et devient porte-parole d’Edouard Balladur. Le Premier ministre de cohabitation est alors favori des sondages pour l’élection présidentielle qui se profile. Nicolas Sarkozy fait donc campagne pour lui, tout en restant maire de Neuilly-sur-Seine et ministre du Budget et de la Communication. Finalement, Edouard Balladur s’incline au premier tour et c’est Jacques Chirac qui devient Président. Le début d’une traversée du désert pour Nicolas Sarkozy…

Jacques Chirac, le poulain du Président

Né le 29 novembre 1932, Jacques Chirac fête son quarantième anniversaire en pleine ascension politique. Fervent soutien du Président de l’époque, Georges Pompidou, Jacques Chirac obtient à l’aube de ses 40 ans, son premier poste ministériel d’envergure. Il devient ministre de l’Agriculture et apparaît alors comme l’une des têtes d’affiches du gouvernement. Le début d’une ascension, qui le mènera deux ans plus tard, à devenir le Premier ministre de Valéry Giscard d’Estaing.

En juillet 1972, Jacques Chirac est nommé ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Crédit photo : UNIVERSAL PHOTO/SIPA)

François Mitterrand, le garde des Sceaux de la Guerre d’Algérie

Né le 26 octobre 1916, François Mitterrand est déjà en 1956, un vieux briscard de la politique, à seulement 40 ans. Député à 30 ans, ministre l’année d’après, il fête son quarantième anniversaire dans la peau du ministre de la Justice. Le tout dans un contexte politique difficile : la France est alors en pleine guerre d’Algérie. Les décisions difficiles reviennent alors au Garde des Sceaux et François Mitterrand accorde des pouvoirs spéciaux à l’armée et approuve la condamnation à mort de plusieurs militants indépendantistes algériens. L’année suivante, le gouvernement auquel il appartient, tombe. La IVe République vit alors ses dernières heures. Le début de longues années de disette pour François Mitterrand…

Valéry Giscard d’Estaing, le centriste prometteur

Né le 2 février 1926, Valéry Giscard d’Estaing a 40 ans en 1966. ll fait sa crise de la quarantaine à quelques jours de son anniversaire. En désaccord avec la politique du général de Gaulle, il abandonne son poste de ministre des Finances et des Affaires économiques. Et ce, pour se recentrer et fonder son propre parti, la Fédération nationale des républicains indépendants. Huit ans plus tard, il devient Président de la République. Jusqu’à l’arrivée d’Emmanuel Macron, il demeurait le plus jeune président de la Ve République.

 

Georges Pompidou, le proche du général de Gaulle

Né le 5 juillet 1911, Georges Pompidou est à mille lieux d’un destin présidentiel lorsqu’il passe le cap de la quarantaine. Ancien membre du cabinet du général de Gaulle à la présidence du gouvernement provisoire, il est en 1951, à 40 ans, le chef de cabinet du général lorsque celui-ci préside le RPF (Rassemblement du peuple français). Il occupera ce poste jusqu’en 1953, avant de se reconvertir dans le privé et rejoindre la banque Rothschild. Il devient à nouveau chef de cabinet du général de Gaulle, lorsque celui-ci fait son retour au pouvoir, en 1958.

Georges Pompidou aux côtés d’André Malraux le 7 juin 1958 (Crédit photo : UNIVERSAL PHOTO/SIPA)

Charles de Gaulle, un chef de guerre en formation

Né le 22 novembre 1890, Charles de Gaulle est, à quarante ans, un jeune chef de bataillon. Il est alors affecté au sein de l’armée du Levant au Liban, pays pour lequel la France a obtenu un mandat de la Société des Nations. Il revient à Paris en 1940. Le 18 juin de cette même année, il lancera un appel devenu historique; il a alors 50 ans…

 

Paul Lauterbach

Écrit par IEJ3A

Laisser un commentaire