Eh oui, Trump est définitivement président…

Lundi 12 décembre, les résultats officiels communiqués par les autorités de l’Etat du Wisconsin ont donné Donald Trump une nouvelle fois vainqueur. Le président élu a même accentué son avance d’une centaine de voix.

Cedarburg, Wisconsin, lors de l’élection présidentielle du 8 novembre. Crédit Photo : Darren Hauck, AFP.

Il aura fallu 12 jours – et recompter près de 3 millions de bulletins de vote – pour officiellement valider la victoire de Trump dans le Wisconsin, Etat clé, historiquement démocrate. Une initiative souhaitée par Jill Stein : l’ex-candidate à la Maison Blanche avait lancé trois procédures pour obtenir le recomptage des voix dans trois Etats : le Michigan, la Pennsylvanie et le Wisconsin, tous remportés par Donald Trump lors du scrutin du 8 novembre avec environ 100.000 voix d’avance. Jill Stein avait lancé une souscription pour financer sa démarche et avait collecté plus de 7 millions de dollars. Aujourd’hui, la marge d’avance du Républicain sur sa rivale démocrate Hillary Clinton s’est même creusée de 131 voix. Le milliardaire dépasse maintenant les 22.000 votes dans cet Etat du nord des Etats-Unis, selon les résultats officiels du recomptage. Une démarche, jugée « ridicule » par Donald Trump. Il n’a pas hésité néanmoins à s’en réjouir sur Twitter :  « Le résultat final du scrutin dans le Wisconsin est arrivé et devinez quoi ? Nous venons de gagner 131 voix supplémentaires. Les démocrates et les Verts peuvent maintenant se reposer. Arnaque !« 

Pour Jill Stein, l’objectif n’était pas de modifier l’issue du vote. Dans un communiqué, l’écologiste précise que le but de ce recomptage est de « valider le scrutin et de restaurer la confiance dans le système électoral auprès des Américains qui ont des doutes ». Le résultat a également été commenté par le clan Clinton, qui souligne, compte tenu des marges qui existaient déjà entre Trump et Clinton, qu’il était peu probable qu’un nouveau dépouillement modifie le résultat des élections. Hilary Clinton a toujours plus de 2 millions de voix de plus que Trump sur l’ensemble des votants, mais seulement 232 grands électeurs, contre 290 pour Trump. Ce dernier décompte dans le Wisconsin met un terme définitif au scrutin.

Baptiste Durieux

Écrit par iejpedago