Egypte : un écolier meurt sous les coups de son enseignant

 

Si en France on se demande s’il faut interdire la fessée ou pas. En Egypte c’est une toute autre histoire. Dans ce pays ou le châtiment corporel est autorisé au sein de l’école, un nouvel événement vient créer une vive polémique.

 

En 2014, 50% des cas de violence en Egypte ont été recensés dans des écoles. Et le cas du jeune écolier de 12 ans qui a péri suites aux coups qu’il a reçu par son enseignant, n’arrange en rien la situation.

L’enfant est décédé un jour après avoir reçu les coups. Hicham Abdel Hamid, le directeur du département médico-légal a indiqué à l’AFP que le corps de l’enfant avait des marques de blessure au niveau du crâne. Il serait décédé des suites d’une hémorragie interne.

L’enseignant a pour le moment été suspendu, et une enquête urgente a été ouverte, mais pour le moment aucune information supplémentaire n’a été communiquée.

 Hiba Tibourtine

 

Écrit par hibatandrine