Egyptair, tensions autour d’éventuelles traces d’explosifs

L’Egypte annonce avoir retrouvé des traces d’explosifs sur les corps des passagers du vol MS804 Paris-Le Caire. L’avion s’était détérioré en Méditerranée au nord d’Alexandrie, le 19 mai 2016, avec 66 personnes à bord.

Infographie AFP du trajet de l’avion EgyptAir qui s’est abîmé en Méditerranée le 19 mai – Adrian LEUNG / AFP

 

Un rapport détonnant. Selon la commission d’enquête en charge du vol MS804 d’Egyptair, les médecins légistes en charge d’autopsier les corps ont décelés des traces de produits explosifs sur certaines des victimes. Cette découverte relance les vifs échanges entre la France et l’Égypte. Depuis le crash de l’avion, le 19 mai 2016, les relations ne cessent de se tendre entre les deux pays. Alors que Le Caire opte pour la thèse de l’attentat, Paris balaye cette théorie, en indiquant n’avoir aucun élément permettant de le prouver.

Un rapport déterminent pour l’économie égyptienne

Tandis qu’un problème de maintenance remettrait en cause la sécurité des avions égyptiens, la thèse d’un attentat pointerait du doigt la sécurité de l’aéroport français Roissy-Charles-de-Gaulle. Dans les deux cas, la conclusion du rapport pourrait avoir un effet catastrophique sur le tourisme. Pire encore, pour l’Egypte, cela mettrait à mal l’ensemble des compagnies aériennes, et réduirait considérablement l’économie du pays.

Une quête d’impartialité 

Certains experts français doutent des conclusions de ce rapport. Alors, la justice française demande à ce que des experts indépendants soient placés sur cette enquête. L’avocat des victimes, maître Sébastien Busy, reste lui aussi sceptique.  « Le rapport de l’institut médico-légal du Caire date maintenant de plus de 3 mois et on découvrirait aujourd’hui des traces d’explosifs sur les corps des victimes ? Ça me laisse à la fois pantois et dubitatif sur la volonté des Egyptiens. J’ai la sensation que les Egyptiens voudraient que ce soit un acte de terrorisme pour permettre d’impliquer Paris. »   Désormais, il faudra attendre les suites de l’enquête pour savoir, qui de la France ou de l’Égypte, pâtira du crash de l’avion.

Victor Plantevin

Écrit par Victor Plantevin

Laisser un commentaire