EDITO – Décret anti-musulmans : et si Trump se laissait pousser la moustache ?

Depuis son arrivée à la Maison-Blanche le 20 janvier dernier, le 45ème président des Etats-Unis Donald Trump multiplie les décrets chocs et plutôt dangereux… Celui qui – pour l’instant – a fait couler le plus d’encre est sans aucun doute le décret sur l’immigration qui stipule que pas moins de 7 pays dits musulmans sont tout simplement bannis et interdits d’entrer aux Etats-Unis. D’ailleurs, les conséquences de ce texte se font déjà ressentir : touristes bloqués aux aéroports, voyages d’affaires supprimés, manifestations pour le respect des droits de l’homme à travers le pays et mise en garde d’autres pays comme l’Iran. Mais alors, allons-nous vers une destitution du président Trump ?
Il ne fait maintenant presque plus aucun doute que celui-ci ne terminera pas son mandat de président des Etats-Unis. En un temps record, il est devenu le dirigeant le plus attaqué de l’histoire des USA, et nombreux sont ceux qui relèvent un non-respect de la constitution américaine et des droits de l’homme en général. Trump dirige la première puissance mondiale en totale roue libre avec un manque de diplomatie tel qu’il se permet de menacer des chefs d’Etats et d’envahir militairement le Mexique. Si une destitution de Donald Trump semble déjà acquise, Mike Pence sera donc 46ème président des Etats-Unis. Bonne nouvelle ? Pas vraiment. L’homme est encore plus radical que son ami milliardaire.

Au-delà de l’aspect moral de ce décret anti-musulman (passons là-dessus, la morale et Trump, c’est aussi cohérent qu’un mariage Le Pen-Mélenchon), ce genre de mesure ne vous rappelle-t-il rien ? Les années 1940 en Europe : un petit bonhomme moustachu qui avait des crampes au bras droit et n’avait qu’un seul testicule ? Oui ? Très bien, parce qu’il semblerait qu’une partie du monde l’ait oublié.

Kilien Messaï

© GAGE SKIDMORE/FLICKR

Écrit par iejpedago