E-cigarettes: une substance dangereuse dans les arômes

Les e-cigarettes de plus en plus répandues ont été le sujet de nombreuses spéculations, souvent démenties pourtant une étude menée par l’Université d’Harvard prouve que la cigarette électronique serait plus nocive que la cigarette classique.

En France, les normes Afnor (l’Association française de normalisation) fixent depuis mars 2015 des critères de sécurité pour les e-cigarettes et les e-liquides. Elles interdisent notamment le diacétyle, un ingrédient jugé dangereux. La fameuse substance extrêmement nocive pour le corps et qui est présente dans les produits de cigarette électronique est le diacétyle, qui se trouve dans plus de 75% des produits.

https://twitter.com/Pourquoidocteur/status/674680190497230848

Inhalée, cette substance a pour principal symptôme de provoquer une bronchite oblitérante chronique. Une maladie assez rare observée par les scientifiques il y a une dizaine d’années. Mais ce n’est pas la seule substance nocive qui a été retrouvée dans les liquides. Et les principales liquides touchés sont ceux aux arômes de barbe à papa ou de cupcake.

Ces deux normes, l’une pour les e-cigarettes, l’autre pour les e-liquides, ont établi, pour la première fois dans le monde, des critères de sécurité et de qualité pour vapoter sans risque. Pour les e-liquides, il s’agit de la norme XP D90-300-2. Elle définit, entre autres : « des exigences de composition, dont des listes d’ingrédients exclus » et “des valeurs limites maximales pour certaines impuretés indésirables”.

Séphora Benazouz

Écrit par sephorabenazouz