Dopage : Justin Gatlin vire son entraineur

Ci-dessus : Justin Gatlin, champion du monde 2017 du 100m, accusé une nouvelle fois de dopage (Fernando Frazão/Agência Brasil)

La vague du dopage refait surface sur le champion du monde du 100m, Justin Gatlin. Son entraineur, Denis Mitchell, a été pris la main dans le sac par des journalistes du Daily Telegraph et sous entend que son athlète se dope toujours. En réaction, Justin Gatlin le limoge. 

Justin Gatlin est une nouvelle fois mêlé à une affaire de dopage et décide de se séparer de son entraineur. Ce mardi matin, le Daily Telegraph publie, en Une, une enquête avec Dennis Mitchell, entraineur du champion mondial du 100m et ancien champion olympique, où il propose des produits dopants aux journalistes et laisse entendre que son athlète en prend toujours.

 

https://platform.twitter.com/widgets.js

Justin Gatlin, choqué, a publié un message en réaction sur son Instagram et limoge son entraineur :

« J’ai été choqué et surpris d’apprendre que mon coach (Dennis Mitchell) pourrait avoir quelque chose à voir avec ces accusations. Je l’ai limogé dès que je l’ai appris. Toutes les options légales sont sur la table pour ne pas que d’autres se permettent de mentir sur moi comme cela. (…) Ils (les journalistes du Daily Telegraph) auront bientôt des nouvelles de mon avocat. »

 

//platform.instagram.com/en_US/embeds.js

 

Pris la main dans le sac

En caméra cachée, les journalistes du Daily Telegraph se sont présentés comme des réalisateurs souhaitant tourner un film autour de l’athlétisme. Ils demandent à Denis Mitchell et Robert Wagner, ancien agent de Gatlin, comment peut on aider un acteur à prendre de la masse musculaire rapidement et surtout améliorer ses performances. Ils proposent alors une formule mélangeant testostérone et hormones de croissance obtenue grâce à un médecin autrichien,  sous ordonnance , pour la somme de 250 000 dollars. Des propos enregistrés en caméra cachée vidéo.

 

https://platform.twitter.com/widgets.js

 

Dans cette vidéo, il est clairement annoncé par Wagner que ces produits sont répandus dans le milieu de l’athlétisme et que les contrôles anti-dopage sont faciles à éviter. Mais il accuse surtout Justin Gatlin de continuer à prendre des produits dopants : « C’est ça, l’athlétisme. Vous pensez que Justin n’en prend pas ?  Vous pensez que Dennis Mitchell n’en prenait pas ? Tout le monde le fait. »

Une accusation qui relance l’affaire Justin Gatlin

Interrogé sur cette affaire, Gatlin nie toute implication et prend ses distances. Mais il faut dire que le champion du monde n’est innocent. En 2001 et 2006, il avait été suspendu suite à un contrôle anti-dopage positif. Absent des circuits, il est revenu plus fort que jamais, cet été aux championnats du monde à Londres, et a obtenu un titre mondial sur 100m. Et ce, même sous les sifflements du public.

Justin Gatlin a subit durant les cinq dernières années, des batteries de tests anti-dopages, tous avérés  négatifs. L’actuel agent de Gatlin, Renaldo Nehemaiah tient à préciser que Wagner n’a travaillé avec eux qu’à deux ou trois reprises.

À la suite de cela, la Fédération internationale d’athlétisme et l’Agence Américaine antidopage a ouvert une enquête officielle.

 

Juliette Prigent

Illustré par Benjamin Teil

Écrit par IEJ3B

Cet article a 1 commentaire