Donald Trump : Les médias en lutte

Le Boston Globe, célèbre journal américain provoque et alerte les américains avec cette fausse Une publiée sur leur site. Le journal daté du 9 avril 2017, imagine Donald Trump, Président des Etats-Unis et les conséquences chaotiques que cela entraineraient.

imgres-1

Le choix éditorial du Boston Globe n’est pas anodin, il a pour but de provoquer un électrochoc chez les Républicains.

Pour le journal, cette classe politique doit se réveiller et arrêter Donald Trump, anti thèse complète des valeurs américaines mais aussi Ted Cruz, véritable seul concurrent du milliardaire.

« Le parti républicain doit arrêter Trump, (…) Les républicains doivent agir de la manière la plus sensée »

Le Journal poursuit en disant que les électeurs doivent « mettre tous les obstacles légitimes possibles sur la route de Trump et de ne pas s’accommoder d’un candidat aussi radical – et peut-être plus dangereux – en choisissant Ted Cruz« .

Cette Une met en avant le rôle des médias. Un rôle qui ne se contente pas d’informer, mais aussi d’avertir et d’alerter sur les conséquences des votes américains et sur la responsabilité de chaque citoyen américain.

Le divertissement au combat

Le Boston Globe n’est pas le seul média à s’essayer à la provocation. Avant ça le Saturday Night Live, émission culte des Etats-Unis, avait pris aussi le parti de s’attaquer aux électeurs républicains, qu’elle estime parfois raciste, et en dehors de toute réalité.


Cette vidéo avait fait l’effet d’une bombe à sa diffusion. Réduisant les pro-Trump a des partisans du Klux Klux Klan ou encore à des adorateurs d’Adolf Hilter.

Les médias sont les premières lignes pour la défense de leurs valeurs fondamentales avec pour cible le discours des plus extrémistes, en vulgarisant les incohérences et les conséquences.

Une relation de cause à effet

La lutte contre cette régression se fait de plus en plus entendre et les résultats de Donald Trump le prouvent. Le 5 avril dernier, l’homme d’affaire a perdu l’Etat du Wisconsin, malgré son statut de candidat favori. Les médias ont donc un grand rôle à jouer dans ces primaires.

Écrit par Ana-Serena Mariani