Dix déclarations à retenir de la COP 21
Suite au "Je suis Charlie" voici le "Je suis Climat" en hommage à la COP 21.  source: francebleu.fr

Suite au « Je suis Charlie » voici le « Je suis Climat » en hommage à la COP 21.
source: francebleu.fr

Hier, une première journée composée de discours. Les quelques cent cinquante Chefs d’Etat ont tous prit la parole pendant trois minutes chacun au Bourget lors de la conférence d’ouverture de la COP 21. Cependant le plus difficile reste à venir, les négociations. 

1. Lutter contre le terrorisme et le réchauffement pour François Hollande

Deux thématiques considérées de « deux grands défis mondiaux que nous devons relever », a souligné le Président de la République. Suite à une minute de silence respectée par tous, le François Hollande à insisté que « C’est en visant plus haut que l’on décidera pour longtemps de la vie sur notre planète ».

2. La Chine demande d’« assumer les engagements » financiers des pays développés à leur égard

La COP 21 est à l’heure pour la Chine qui connait un pic de pollution inédit. Notamment dans le Nord du pays. Xi Jinping, à la tête du premier pays pollueur du monde a insisté sur le rôle des pays développés.  Ils doivent « assumer leurs engagements » selon lui. Il souhaite casser cette fracture Nord-Sud sur les responsabilités à partager.

3. « Plus de conflit entre croissance et protection » pour Barack Obama

Et sur le podium des pays les plus pollueurs, après la Chine vînt les Etats-Unis.  Il a appelé ses pairs à « être à la hauteur », avant de lancer, « Nous avons prouvé qu’il n’y a plus de conflit entre croissance économique forte et protection de l’environnement ». 

4. Poutine vise la Turquie

L’avion Russe abattu la semaine dernière est très mal passé pour Vladimir Poutine. Il a déclaré « Nous avons toutes les raisons de penser que la décision d’abattre notre avion a été dictée par la volonté de protéger ces chemins d’acheminement de pétrole (de Daech, NDLR) vers le territoire turc »,

5. « Les architectes de notre propre destruction » pour le Prince Charles

Des propos marquant au nom du Royaume Uni. « En modifiant le climat, nous devenons les architectes de notre propre destruction » a-t-il déclaré.

6. l’ONU aussi était présent

En charge du climat à l’ONU, Christiana Figueres ne pouvait que se réjouir de cette première journée. C’est  « le plus grand rassemblement des chefs d’Etat sous le même toit la même journée », a-t-elle félicitée. Cependant les ONG, elles, sont restées prudentes sur la suite des négociations qui s’annoncent périlleuses.

7. L’Inde pour les énergies fossiles

L’Inde fait parti des pays en développement et souhaite obtenir de la communauté internationale « de la place pour la croissance » de ces pays. Un débat mouvementé en général entre les pays développés et les pays en développement. En parallèle Narendra Modi, le Premier ministre Indien a annoncé la création d’une « alliance de l’énergie solaire »

8. L’Allemagne pour « des résultats concrets d’ici 2020 »

Au premier jour du rendez-vous climat de l’année, la chancelière Allemande à déclaré « A Paris, nous (les pays riches) devons tenir les promesses que nous avions faites à Copenhague et nous devons obtenir des résultats concrets d’ici 2020, à savoir le déblocage de 100 milliards de dollars annuellement ». 

9. Ban Ki-Moon espère « un tournant décisif »

« Nous devons agir beaucoup plus vite, et davantage, si nous voulons limiter sous la barre des 2° degrés Celsius (NDLR, par rapport à l’ère pré-industrielle) la hausse des températures mondiales », a déclaré le secrétaire général de l’ONU. Après avoir dit que « Paris doit marquer un tournant décisif ».

10. La Bolivie remet en cause le système

Le Président Bolivien n’a pas hésité à sortir un discours anticapitaliste devant l’assemblée du Bourget. Il a ciblé le système qui, selon lui, cause autant de mal à la planète qu’aux êtres humains qui la peuplent. Il parle de crime « contre la terre mère », qui tue chaque jour des milliers de personnes avec « sa culture de la guerre ».

A lire aussi: Hollande et Obama, dîner entre amis dans un trois étoiles Parisien ou COP21 : 150 chefs d’Etat ont lancé les négociations marathon sur le climat

A regarder aussi: les dix vidéos pour comprendre les changements climatiques.

Pierre-Ivan d’Arfeuille

IEJ 3D 

Écrit par noyaudur