Deux élus corses à Matignon

Une réunion qui s’annonce tendue. Manuel Valls reçoit aujourd’hui, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, ambiance délicate  puisque chacun des deux parties reste fixé sur ces idées. 

 

Premier point, les deux hommes souhaitent que la langue Corse devienne une langue officielle au même titre que la langue française. Second point, amnistie des prisonniers corses emprisonnés sur le continent ou bien,  rapprocher ces détenus de l’île. Troisième et dernier point, création d’un statut de résident pour tous les habitants corses qui ont vécu au moins 5 ans sur l’île, il s’en suit alors une possibilité d’acquérir un bien immobilier.

Pour Manuel Valls, ces revendications sont synonymes d’un déni de la république et de la démocratie. Le premier ministre qui avait rejeté en décembre dernier cette idée de « Nation Corse ».

Bien évidemment, les deux nationalistes corses ont réagi aux propos de Valls, Jean-Guy Talamoni a souligné une attaque à la notion de suffrage universel alors que Gilles Simeoni a préféré mettre en lumière les résultats des dernières élections. Les habitants de l’île ont voté pour les nationalistes, entrainant ainsi l’idée d’une « Nation Corse ».

La série d’entretiens débute à 17h 30. Elus aux dernières élections régionales, les deux dirigeants corses vont tenter de faire valoir leurs revendications.

Keawin Henry

 

 

Écrit par Keawin Henry