Des scientifiques découvrent un ours noir vieux de… 3,5 millions d’années

Il y a 3,5 millions d’années, les ours noirs faisaient déjà parti du paysage terrestre. Et ils adoraient le sucre. 

Des chercheurs du Musée Canadien de la nature et du Musée d’histoire naturelle du comté de Los Angeles ont identifié des restes fossilisés d’ours primitif, à l’issue de 20 ans d’analyses. Provenant d’un site riche en fossiles, dans l’Extreme Arctique-Canadien, son portrait robot laisse à penser que l’ours moderne n’a pas tant évolué.

Le Protarctos abstrusus, l’ours qui aimait le sucre

Sa petite taille, sa tête plate et sa dentition aux traits primitifs différencient l’ours moderne de son ancêtre, issue des Protarctos abstrusus. Selon les scientifiques, bien qu’il n’en soit pas l’ancêtre direct, il s’agirait de l’une des premières migrations de l’Asie vers l’Amérique du Nord.

Les paléontologues, qui ont d’abord mis à jour ces ossements fossilisés sur 20 ans au Canada, avant de les analyser à Los Angeles, ont mis l’accent sur l’alimentation gourmande de l’ours. Les nombreuses caries présentes sur les dents fossilisées prouve que leur alimentation se basait en grande partie sur les aliments sucrés et particulièrement les baies.

Julie Paris-Hurni

Écrit par Julie Paris-Hurni