Dernière tentative pour le Modern Express

C’est la journée de la dernière chance pour le cargo Modern Express actuellement à la dérive dans le Golf de Gascogne. Alors que l’opération de remorquage a commencé vers 9h ce matin, l’hypothèse de l’échouage est déjà quasiment tout écrite.

 

Voici en cinq questions, les explications plus claires sur les risques d’échouage du Modern Express :

Comment s’organise cette dernière tentative de remorquage ?

Quatre experts de ce type d’opération ont été hélitreuillés à bord du navire aux alentours de 8h30 dans le but d’essayer une dernière fois de remorquer le cargo et éviter un échouage sur la côte des Landes lundi ou mardi.

 

Si cette tentative ne fonctionne pas, comment l’échouage va se dérouler ?

En mer, le but est de maîtriser les dernières manœuvres, d’accompagner le cargo jusqu’au point d‘échouage selon le préfet maritime de l’Atlantique Emmanuel de Oliveira. Il semblerait que le Modern Express ne risque pas de couler avant d’arriver au niveau du littoral Aquitain. Sur terre, tout n’est pas précisé. Le Modern Express est attendu sur la côte des Landes entre lundi et mardi soir selon les analyses. Il se déplace toujours lentement (1,8 km/h) et le point d’échouage sera précisé au fur et a mesure de l’avancement du cargo. Les 15 communes du littoral des Landes sont déjà mises en alertes.

 

Faut-il craindre une marée noire ?

Les autorités ne montrent pas de craintes par rapport à la coque qui serait actuellement étanche. En revanche, des brèches pourrait se créer dans les soutes à gasoil lors de l’échouage. Les autorités assurent tout de même que la marée noire n’est pas a craindre.

 

Que va-t-on faire du cargo par la suite ?

En cas d’échouage, le Modern Express sera découpé comme le cargo espagnol Luno en 2014 sur les plages des Pyrénées Atlantiques.

 

Maureen Jean-Baptiste

Écrit par Maureen Jean-Baptiste