De la téléréalité à la présidence : le parcours du nouveau visage américain

Donald Trump a été élu 45ème président des Etats Unis. En janvier 2017, il sera le dirigeant de la première puissance économique et militaire du monde.Un homme sans la moindre expérience politique que rien ne prédestinait à devenir président.

©wikimediacommons

©wikimediacommons

Impulsif dès l’enfance, Donal Trump a très vite essuyé les bancs de l’académie militaire à laquelle ses parents l’ont inscrits afin de canaliser son énergie de jeune garçon. Voué à faire de la finance, il obtiendra un diplôme de la Wharton School of Finance, l’université de Pennsylvanie. La famille Trump est connue. Sa spécialisation dans l’immobilier surtout. Il rejoint donc très rapidement l’entreprise familiale. C’est son père qui l’épaulera et lui apprendra le métier pour lequel le jeune Donald s’est montré doué assez vite. La Trump Tower, c’est le gratte-ciel qu’il construit en 1983, symbole d’un quasi don pour les affaires. A la tête d’un empire financier, il n’a pas connu que des réussites puisqu’il a dû faire face à des dettes s’élevant à plusieurs milliards de dollars. Il frôlera d’ailleurs la faillite. Mais de ces difficultés, le prodige de la finance a toujours plus ou moins réussi à rebondir. Il ira même jusqu’à toucher au prêt à porter, à la création de parcours de golf et à la formation professionnelle.

Rien ne laissait entrevoir dans Donald Trump un futur président. Il semblera tellement loin du poste que l’homme d’affaires se lancera en 2004 dans la co-production d’une émission de téléréalité, The Apprentice. Oui de la téléréalité ! Cette extravagance dont il incarne le présentateur fera même de lui un personnage hyper populaire voyant sa cote grimper de jours en jours.

Près de 20 ans après sa première candidature aux primaires républicaines en 1996, c’est en juin 2015 que Donald Trump refait surface sur la scène politique et choisit le sommet de sa tour Trump Tower pour se présenter aux primaires républicaines en vue de la présidentielle de 2016.

Son bagage, fait d’une énergie inépuisable et d’un ego surdimensionné, l’aura mené jusqu’à la 45ème place de la présidence des Etats-Unis.

 Portrait d’une ambition américaine :

Lena Fischer

Écrit par Lena Fischer