D’anciens militaires français partis faire le jihad

Selon RFI, une dizaine d’ex-soldats français combattent dans les rangs de Daesh. Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a confirmé ces informations ce matin. 

Ils ont été formés par les troupes françaises, ils combattent désormais dans les rangs du groupe islamiste, en Irak et en Syrie. Issus de la Légion étrangère et des forces spéciales, ces anciens militaires âgés d’une vingtaine d’années ont toutes les clés en main pour apporter leur savoir-faire aux jihadistes, et seraient alors « plus dangereux ».

Selon l’Opinion, l’un deux a servi au 1er Régiment de parachutistes d’infanterie de la Marine, avec comme autre bagage une formation de commando en techniques de combat, tir et survie. Leur profil est presque similaire, RFI rapporte que « certains sont convertis, d’autres issus de culture arabo-musulmane. » Certains d’entres eux se seraient même revendiqués anciens soldats français sur les réseaux sociaux.

Mais que sont-ils partis faire exactement? Même si leur mission reste encore floue, l’un d’eux serait devenu émir d’un groupe dans la région de Deir Ezzoe au nord-est de la Syrie. Il formerait de jeunes Français récemment convertis au jihad, et d’autres seraient devenus experts en explosifs.

Lors d’une conférence sur les nouvelles mesures antiterroristes, Jean-Yves Le Drian assure que « Les cas d’anciens militaires tentés par une aventure djihadiste sont d’une extrême rareté ». Des mesures vont être prises afin de limiter les cas similaires : « La DPSD (Direction de la protection et de la sécurité de la défense) va renforcer sa vigilance et les moyens affectés à la DPSD vont être augmentés. » conclue-t-il.

 

Arnous Cyndelina

 

Écrit par cms