Daesh revendique le double attentat au Liban

Deux hommes ont actionné leur ceinture explosive devant un centre commercial. Selon le dernier bilan, ce double attentat a fait 45 morts dans la banlieue Sud de Beyrouth. 

C’est l’attentat le plus meurtrier qui vise la capitale libanaise depuis la fin de la guerre civile, en 1990.

L’attaque a été perpétré, hier en fin d’après-midi, par deux kamikazes arrivés à pied et qui auraient enclenché les charges explosives à proximité de la Mosquée al-Imam al-Hussein à 7 minutes d’écart. Le corps d’un 3ème terroriste, tué par un éclat a été découvert sur place, a indiqué le Ministre de la Santé, Wael Faour qui s’est rendu sur les lieux de l’attaque.

Ce double attentat a été instantanément revendiqué par Daesh, qui a dans un communiqué, parlé de deux attaques mais d’un seul kamikaze :

« Des soldats du califat ont réussi à faire exploser une motocyclette piégée garée contre un rassemblement de rafida. Après que des apostats sont accourus sur les lieux, un des chevaliers du martyre a fait détonner sa ceinture explosive au milieu du groupe ».

La revendication n’a pu être authentifiée mais le texte est conforme au format habituel des revendications du groupe extrémiste.

Regarder la vidéo (AFP) : https://youtu.be/aUa-hjuWqHM

Depuis la vague d’attentats qui avait secoué ses bastions entre juillet 2013 et juin 2014, le «Parti de Dieu» avait pourtant renforcé amplement les mesures de sécurité, en installant de nombreux checkpoints autour du quartier de Bourj Barajeneh. 

L’Etat islamique (EI), à plusieurs reprises, avait menacé de s’en prendre directement au fief du Hezbollah qui il reproche de soutenir directement le régime syrien de Bachar el Assad. L’objectif de ces attaques serait d’encourager à des violences d’ordre confessionnelles entre chiites, chrétiens et sunnites.

Olivia Dauré

Écrit par Oliviadaure