Daesh réplique en français

Par le biais de son compte Twitter, le groupe État islamique a diffusé ce dimanche 24 janvier une vidéo de 17 minutes d’une barbarie sans nom. En images de propagande, Daesh revient sur les attentats du 13 novembre dans Paris, avec l’habituel ton menaçant et glaçant. 

Avec une vidéo intitulée « Tuez-les tous où que vous les rencontriez » publiée par la branche médiatique de Daesh, Al-Hayat media center, la France est à nouveau prise pour cible.

Des exécutions, des décapitations ou encore des menaces de représailles sont montrés dans cette nouvelle vidéo de propagande. Les auteurs de ce nouveau court-métrage ont même glissé des extraits des opérations des forces de sécurité française liés aux différentes attaques qui ont eu lieu dans la capitale. Quatre Belges, trois Français et deux Irakiens sont présentés comme les assassins des 130 morts de cette « attaque bénie de Paris contre la France croisée« .  La vidéo débute même en français avec un message signé Abdelhamid Abaaoud qui évoque des « représailles ». Brahim Abdeslam, l’un des membres du commando des terrasses y est montré à l’entraînement en Syrie, tandis que son frère Salah est absent de la vidéo, toujours en cavale.

En déplacement en Inde, Hollande n’a pas tardé à s’exprimer : « ces images ne font que disqualifier les auteurs de ces crimes ». Le président de la République ne négociera pas face aux terroristes et prévoit toujours de ne pas lever le pied du sol syrien.

Londres menacé par ISIS

La vidéo s’adresse aussi aux alliés britanniques de la France avec une menace claire envers David Cameron : « quiconque se mettra du côté des mécréants sera la cible de nos épées ». Londres est à nouveau ciblée, tandis que des noms refont surface, comme celui de Siddhartha Dhar. Libéré sous caution, il avait réussi à quitter le Royaume-Uni avec sa famille, et avait rejoint Paris puis la Syrie. Les portes de la manche à Calais se présentent plus que jamais comme l’enjeu stratégique du bras de fer avec Daesh. 

Bruno Moutinho 

Écrit par Bruno Moutinho