Crise des migrants : vers un accord entre l’UE et la Turquie ?

Un projet de conclusions va être présenté ce matin au premier ministre turc par les présidents du conseil et de la commission européenne afin de gérer la crise des migrants. 

Le compromis qui s’est dégagé de leurs négociations propose plusieurs mesures contre la migration clandestine en mer Égée. Cet accord n’attend plus que la ratification des 28 chefs d’État et de gouvernements membres de l’Union européenne. Aux termes du projet d’accord, les Européens s’engageraient, pour chaque Syrien renvoyé, à réinstaller dans l’UE un autre Syrien depuis la Turquie.

En contrepartie de ses efforts, la Turquie obtiendrait gain de cause sur sa demande d’une nouvelle aide de l’UE. Le pays devrait recevoir une aide qui s’élèverait de nouveau à trois milliard d’euros, alors qu’elle a déjà reçu la promesse de trois milliards d’euros pour améliorer les conditions de vie sur son sol des 2,7 millions de réfugiés syriens qu’elle accueille. Ankara négocie également une accélération du processus de libéralisation des visas pour ses ressortissants, et surtout une relance de ses négociations d’adhésion à l’union européenne. Pour rappel ces négociations sont bloquées par le contentieux historique avec Chypre.

Cependant cet accord que certain qualifie de « marchandage » est loin de convaincre tout le monde. Le Haut-Commissariat pour les réfugiés, le Conseil des droits de l’homme, le Conseil de l’Europe ainsi que des organisations non-gouvernementales ont mis en garde l’Union européenne contre toute violation du droit d’asile concernant le projet de renvoi des réfugiés de la Grèce vers la Turquie.

Emilien Vinée

Écrit par Emilien Vinee