Crash du F-16 : la base de Nancy Ochey en deuil

L’émotion est forte en Lorraine. En effet, 7 des 9 victimes françaises décédés dans le crash de l’avion, vivaient sur la base aérienne 133 de Nancy-Ochey, en Meurthe-et-Moselle.

Interrogé ce matin par France Inter, cet ancien chef d’atelier dans l’aéronautique, ne cache pas sa peine « Ça m’a fait gros sur la patate parce que la phase de décollage, généralement, il n’y a personne autour, c’est contrôlé, archi contrôlé, mais il y a toujours des risques dans ces métiers là. C’est un malheur pour les familles, ça me touche profondément. »

Une émotion d’autant plus forte du fait de la présence historique de l’armée dans la région. Près de 1600 militaires et civils travaillent sur cette base aérienne. Plus d’un tiers habite dans les alentours. L’armée est le quatrième employeur du département.

C’est la première fois que la base, engagée dans de nombreuses missions à l’étranger et de guerres, perd autant d’hommes, en près de cent ans d’existence.

Les élus de la région ont annoncé un rassemblement dans les jours qui viennent pour rendre hommage aux militaires.

C’est lundi, en fin d’après-midi, qu’un avion de combat grec de type F-16 s’est crashé lors de son décollage. Pour rappel cet accident d’avion qui a eu lieu sur la base aérienne de Los Llanos, dans la province d’Albacete, dans le sud de l’Espagne, a fait 11 morts, neuf militaires français, dont sept en provenance de la base de Nancy-Ochey, et deux Grecs. Sont également a déploré 18 blessés dont 5 mécaniciens français. La France paye donc le plus lourd tribu de ce drame.

Infographie publié sur le site internet de France inter.

http://www.franceinter.fr/depeche-crash-du-f-16-7-des-9-victimes-francaises-originaires-dochey-en-lorraine

Infographie France inter

Infographie France inter

Antoine Guimbert

Écrit par amb