Coupe de la Ligue : Fekir, c’est grave docteur ?

Depuis son retour de blessure, le niveau de Nabil Fekir inquiète. Trop inconstant et auteur de performances en demi-teinte, l’attaquant de l’Olympique Lyonnais (OL) a l’occasion de se relancer, ce 14 décembre, lors du huitième de finale de Coupe de la Ligue contre Guingamp.

 

Nabil Fekir lors d’un entraînement collectif avec l’Olympique Lyonnais

Mais où se cache le meilleur espoir 2015 ? Suite à sa saison 2014-2015 très aboutie avec 13 réalisations en championnat, l’avenir de Nabil Fekir dans le monde du football était tout tracé. Quelques sélections en équipe de France ainsi qu’une autre saison de bonne facture devaient lui ouvrir les portes d’un grand club européen. Mais le rêve a vite viré au cauchemar.

Au cours de sa première titularisation avec les Bleus contre le Portugal, le 4 septembre 2015, Fekir est touché au genou et se retrouve contraint de céder sa place dès la 13ème minute de jeu. Verdict, le Lyonnais souffre d’une rupture des ligaments croisés, son absence est estimée à au moins 6 mois. Après une longue période de convalescence, l’attaquant a signé son retour avec le groupe olympien en septembre. Cependant, son niveau inquiète. Quel est le problème du meilleur espoir de ce championnat selon l’Union Nationale des Footballeurs Professionnels (UNFP) ?

Un retour attendu

Depuis son come-back, les bonnes performances de Nabil Fekir se comptent sur les doigts d’une main. Elles se résument à quelques fulgurances sur des bouts de matchs entre fin septembre et début octobre : son doublé face à Montpellier lors du large succès lyonnais (5-1), ou encore sa passe décisive pour Sergi Darder au cours de la victoire olympienne dans le derby contre Saint-Etienne (2-0).

Trop peu pour combler les observateurs ainsi que les fans. À l’occasion de la dernière sortie en championnat de l’Olympique Lyonnais à Rennes, le 11 décembre, Fekir a une nouvelle fois délivré une prestation médiocre. De quoi faire réagir la toile.

La Coupe, possible voie de rédemption

Malgré toutes ces critiques, l’entraîneur de l’OL, Bruno Génésio, a décidé de lui confier les clés de l’avant-garde lyonnaise pour le huitième de finale de Coupe de ce soir.

 

Une compétition que le club rhodanien souhaite jouer à fond, car celle-ci assure une place pour une compétition européenne mais aussi parce que la finale est programmée au Parc OL. Motivation supplémentaire pour cet enfant du centre de formation lyonnais qui pourrait, en cas de succès le 1er avril prochain, relancer une carrière pleine de promesses…

Thomas Bourseau

Écrit par iejpedago