Coup de pied envers un supporter de l’OM : les sanctions possibles pour Patrice Evra

Incapable de garder son sang-froid face à un supporter, Patrice Evra risque gros

 

Les conséquences du coup de sang du joueur de l’Olympique de Marseille en C3, jeudi 2 novembre au soir, pourraient être lourdes. Déjà suspendu par le club pour avoir frappé au visage un supporter, d’autres sanctions pourraient tomber prochainement. Exclu par l’arbitre avant même le début de la rencontre face au club portugais de Guimaraes (score final : 1-0 pour les Portugais), Patrice Evra devra répondre de ses actes devant l’UEFA. L’instance européenne de football rendra sa décision ce vendredi 10 novembre. Et le latéral français risque gros : il pourrait écoper de plusieurs mois de suspension, à l’instar de son homologue français Eric Cantona, écarté des pelouses pendant neuf mois pour un geste similaire en 1995.

Comme dans toute entreprise, le joueur phocéen pourrait être accusé de faute grave, pour violence volontaire physique. Son avenir à l’OM est donc directement remis en question, le licenciement n’est pas à exclure. Le club marseillais, qui a « ouvert une enquête interne pour établir toutes les responsabilités » pourrait en effet estimer que son défenseur à porté atteinte à l’image du club.

Une suite pénale à cette affaire ? 

Dans le cas où le supporter agressé porterait plainte, Patrice Evra serait amené à répondre devant la justice dans cette affaire. Et selon Maître Nicolleau, « compte tenu des preuves flagrantes, Patrice Evra serait dans de beaux draps! ». Même s’il ne présente pas de blessures apparentes, rien n’empêche au « supporter » de porter plainte.

L’intéressé, qui est resté discret depuis le début de l’affaire, est sorti du silence sur son compte Instagram. Il a tenu à féliciter son équipe pour son succès face à Caen (5-0) avant d’ajouter, dans la foulée « Merci aux vrais supporters de Marseille. Je reçois beaucoup de soutien de leur part ».

Ugo FAURE

Écrit par IEJ3B

Laisser un commentaire