Coulibaly est passé à travers les mailles du filet

Un contrôle de police routinier pour Amedy Coulibaly. L’Homme est pourtant connu du service anti-terrorisme.

Photo diffusée par tous les médias suite à la prise de l'Hypercasher.  Amedy Coulibaly à gauche et sa compagne Hayat Boumeddiene

Photo diffusée par tous les médias suite à la prise de l’Hypercasher.
Amedy Coulibaly à droite et sa compagne Hayat Boumeddiene.

Un cafouillage des forces de l’ordre ?

Cette question est soulevée suite aux déclarations du « Canard Enchaîné ». Le 30 décembre dernier, à 11h45 rue Simon-Bolivar un véhicule est arrêté dans le XIXème arrondissement de Paris. Près des Buttes-Chaumont. A savoir l’endroit même où les frères Kouachi s’étaient radicalisés, au contact de Farid Benyettoun !

C’est au départ un simple contrôle de routine jusqu’au moment où les Policiers recherche l’identité des passagers dans leur fichier. Ils se trouvent en réalité devant Amedy Coulibaly et sa compagne Hayat Boumeddiene. Lui est fiché dans le service anti-terrorisme, l’usage exige de poser d’avantages de questions pour en savoir plus sur ses agissements et ses déplacements. Le tout sans éveiller le moindre soupçon.

Cependant, selon l’Hebdomadaire, ce contrôle de Police ne s’est pas déroulé ainsi. Alors que les représentants des forces de l’ordre savent pertinemment qui se trouve devant eux, la vérification reste pourtant routinière. A peine quelques interrogations de plus et le couple à pu partir sans problème. Au point de pouvoir sortir du territoire Français, destination l’Espagne.
Dix jours plus tard, Hayat Boumeddiene s’envolait pour la Turquie puis la Syrie. Amedy Coulibaly lui, commettait l’indicible.

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                  Pierre-Ivan d’Arfeuille

Écrit par noyaudur