Cosmétiques pour bébés : attention danger

L’ONG Women in Europe for a Common Future (WECF) vient de publier une étude selon laquelle les produits de soins pour bébés comporteraient encore trop de substances dangereuses et allergènes.

 Après avoir passé plus de 341 produits cosmétiques pour bébés au crible en juillet et août derniers, l’ONG européenne publie aujourd’hui son rapport sur l’enquête.

Cette dernière montre que sur la totalité des produits testés, 299 présentent un risque important en raison de leur composition. On y retrouve en effet des substances telles que le MIT, conservateur utilisé dans les cosmétiques en remplacement des parabens ou encore du phénoxyéthanol, soupçonné d’effets toxiques notamment sur la reproduction.

La WECF, constituée d’un réseau de 150 organisations féminines réparties sur 50 pays a d’ores et déjà demandé l’interdiction de trois composants à risques pour les nourrissons de moins de trois ans.

Lingette bébé

Les lingettes sont les principales concernées par les substances toxiques. ©CC

 

Déjà, en 2013, l’association de consommateurs UFC-Que choisir s’était déjà penchée sur la question et avait découvert que 94% des 27 lingettes pour bébés testés présentaient un risque important d’allergies. Ces dernières restent cependant très utilisées car pratiques et utilisables partout, sans nécessiter de rinçage.

Pourtant, la peau des nourrissons est très sensible et beaucoup plus perméable que celle des adultes, elle favorise donc l’absorption cutanée des substances toxiques contenus dans ces produits cosmétiques.

Parmi les substances incriminées, on retrouve notamment:

Le MIT (Méthylisothiazolinone) : Remplace les parabens, qui sont accusés d’être des perturbateurs endocriniens. Le MIT est soupçonné de causer eczéma et irritations.

L’EDTA : Présent notamment dans les produits moussants, il est particulièrement irritant, tout comme les sulfates. Ce sont des huiles minérales issues du pétrole pouvant être contaminées par les nanoparticules et autres impuretés.

Le phénoxyéthanol : Présent en grande partie dans les lingettes, il est accusé d’avoir des effets toxiques sur la reproduction.

Marie Lizak

Écrit par Marie Lizak