Comment vaincre sa peur après le 13 novembre

Une semaine après les attentats de Paris, les Français sont sous le choc. La peur est présente dans tous les esprits. Emprunter les transports en commun, aller boire un verre en terrasse ou tout simplement se balader dans la rue. Tous ces gestes du quotidien sont devenus compliqués pour des milliers de Français. Voici quelques conseils afin de pouvoir essayer de vivre le plus normal possible.

 

Pour les plus petits : Il n’est pas évident d’aborder le sujet avec les enfants, cependant il est impossible de ne pas en parler. Simplement, il est préférable d’utiliser des termes moins forts et de les rassurer un maximum. Certains mots comme « guerre » ne sont pas évident à aborder. Selon Angélique Cimelière, psychologue clinicienne, interrogée par la Vie il faut préciser que c’est une façon de parler mais que ce n’est pas la guerre que l’on voit dans les films ou à la TV. La police et les parents sous aussi la pour s’assurer de leur sécurité. Il est inutile d’alimenter la discussion mais il serait néfastene d’esquiver les questions de nos plus petits.

Pour les plus grands : Ne pas rentrer dans un état de psychose et surtout continuer à vivre le plus normalement possible. Trois jours après les attaques, le #jesuisenterrasse incitait les Parisiens à s’installer au soleil dans leur café préféré, et d’y déguster comme d’habitude une bonne mousse ou tout simplement un café. Faites la fête, aller danser, chanter, baiser et montrer que nous ne changerons rien à notre mode de vie.

Continuez de vivre le plus normalement possible.

 

Paul Pillet

 

 

Écrit par paul pillet