Comment Air France gère-t-elle sa crise ?

Une crise sans précédents a frappé Air France depuis quelques semaines. Grèves, violences… Retour sur la faillite d’une des compagnies les plus connues au monde. 

Plusieurs facteurs peuvent expliquer le pourquoi du comment nous en sommes arrivés à une telle situation avec Air France. Quand la crise de 2009 est intervenue, la compagnie française a été particulièrement frappée, contrairement à certains concurrents tel que British Airways. Elle a donc vécu pendant presque deux ans, jusqu’en 2012 donc, au dessus de ses moyens. Le 10 janvier 2012, la compagnie a essayé de contre attaquer en proposant un plan qui leur permettrait d’économiser près de deux milliards d’euros. Le but initial ? Réduire la dette pour le faire passer de 6 à 4,5 milliards d’euros. Par la suite, certaines crises sont venues entacher ce redressement, comme la tragédie du vol Paris-Rio.

Récemment, c’est le plan « perform 2020 » qui est venu mettre le feu aux poudres, car la direction d’Air France avait annoncé avoir un plan b plus sévère. Une alternative qui serait utilisée en cas d’échec de négociations avec les partenaires syndicaux. Elle prévoit entre autres la suppression de 2900 postes au sein de la compagnie. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, la décision de trop pour certains salariés qui n’hésitent pas à recourir à la violence sur le DRH Xavier Broseta. Une foule prête à le délester symboliquement de sa chemise à l’aéroport de Roissy. Il fut même obliger d’escalader les grilles pour leur échapper. Ces salariés sont à bout de nerfs et se sentent méprisés.

Même si à l’heure d’aujourd’hui, la tension semble s’être apaisée, elle n’a pas disparu totalement, loin de là. Mais comme l’ont annoncé les dirigeants d’Air France, les plans de restructuration sont inévitables. C’est le calme avant la prochaine tempête.

William Regaya

Écrit par Williamregaya