Colette tire sa révérence

Le magasin Colette va fermer ses portes. (crédit : Facebook Colette Paris)

Comme annoncé le 12 juillet dernier, la plus célèbre des boutiques de mode parisienne ferme ses portes aujourd’hui après vingt ans d’existence. Colette Rousseau, la fondatrice de la marque a décidé de prendre sa retraite.

À la nuit tombée, ce soir à 19 heures, le magasin Colette fermera son rideau pour la dernière fois. Le 123 rue Saint-Honoré n’aura plus forcément la même saveur tant le concept Colette a su en vingt ans marquer de son empreinte la mode parisienne.

C’est sur Instagram, en juillet dernier, que la marque a annoncé sa fermeture définitive, dans un long texte empreint d’émotion,  «Toutes les bonnes choses ont une fin (…) Colette ne peut exister sans Colette».

La boutique fut fondée par Collette Rousseau et sa fille Sarah Andelman le 20 mars 1997. Le concept est novateur et attire des gens d’environnement différent, des gens fortunés aux enfants de banlieue. C’est avec cette mixité que Collette a pu donner de la valeur à toute une rue et un quartier. Des célébrités du monde entier passent par Colette à chaque visite sur Paris. D’Anna Wintour en passant par Pharell Williams, tout le monde se retrouve dans la boutique.

En plus des vêtements, Colette, c’était aussi des accessoires de modes, du design et des objets high-tech reconnaissable par l’originalité, la marque de fabrique de la boutique .

Colette c’était aussi de nombreuses collaborations, Chanel, Dior, Nike et, plus récemment, Yves Saint Laurent qui reprendra dès janvier 2018 les lieux. Un gros coup pour la marque de Bernard Arnaud qui a promit de réembaucher les 120 salariés actuels. Une nouvelle vie s’offre donc pour le 123 rue Saint-Honoré qui vivra un temps dans le souvenir du sourire de Colette.

Benjamin Teil

Edité par Mané Alexanian

Écrit par IEJ3B

Cet article a 1 commentaire