Coeur Carmat : un quatrième patient décédé

Le quatrième patient greffé d’un coeur artificiel est mort cette nuit. Il serait mort de “complications médicales post-opératoires”. Pourtant, la prothèse n’aurait pas eu d’impact dan son décès.

 

La société Carmat a lancé les coeurs artificiels en 2013 sur quatre personnes toutes plus ou moins âgées. Leur point commun ? Elles souffraient toutes de défaillance cardiaque. Le quatrième patient est décédé à l’âge de 58 ans suite à à des complications médicales avant et après l’opération. Cette dernière a eu lieu en septembre 2015 à Paris. Souffrant de défaillance bi-ventriculaire il était en phase terminale lors de l’intervention chirurgicale. Sa greffe ne serait donc pas à l’origine de son décès selon Carmat.

Coeur Carmat, qu’est ce que c’est ?

La société Carmat est la première a posséder des prothèse avancées en terme de développement technologique. Le coeur artificiel est revêtu à l’intérieur de bio-matériaux tirés de tissus de bovins, pour éviter toutes formations de caillots sanguins. Il est alimenté par un câble électrique et est relié à un dispositif pesant trois kilos. La prothèse fonctionne donc à l’électricité, le patient porterait une sacoche qui contient des batteries rechargeables et une console de contrôle. Plusieurs systèmes ont été établis pour facilité la vie d’un patient porteur d’un coeur artificiel : la console est équipée d’alarmes en cas d’anomalies.

Explications du coeur Carmat, premier système artificiel testé depuis 2013 (source : Carmat)

Explications du coeur Carmat, premier système artificiel testé depuis 2013
(source : Carmat)

Suite à cette quatrième greffe, Carmat a cumulé vingt et un mois d’essais clinique. Une seconde phase est prévue, en cas de réussite de la première, qui consisterait en 20 greffes évaluées selon la survie à 6 mois ainsi qu’à des facteurs qualitatifs.

A lire aussi : Le coeur Carmat, schémas et explications

 

Aurélie Robert

Écrit par Aurelie Robert