Refus de respecter la minute de silence, de chanter la Marseillaise ou encore le fait religieux, les professeurs appellent à l’aide. Najat Vallaud-Belckacem a réagi et devrait annoncer dès ce jeudi différentes mesures.

C’est dans un contexte particulièrement tendu que Najat Vallaud-Belkacem devait proposer les ébauches d’une réflexion sur la question de la laïcité. Ces propositions s’orienteront autour d’une « grande mobilisation de l’école pour les valeurs de la république ».

Ainsi, ces mesures, qui ne paraîtront que jeudi, s’articuleront autour de trois axes : la laïcité, la réduction des inégalités et la mobilisation des partenaires de l’école.

Concrètement, la Ministre propose des « livrets de laïcité » ainsi qu’un « soutien opérationnel aux équipes en difficulté » déconcertées par l’atmosphère sordide et les débats houleux ayant rythmé la semaine des attentats dans leurs classes.

« Un effort massif dans la formation des enseignants » concernant le fait religieux semble également nécessaire selon la ministre.

 Si paradoxalement, les historiens avaient déterminé la date du 11 janvier comme un jour fédérateur dans l’histoire de la Ve république, passé l’euphorie, la réalité de l’école paraît s’en éloigner.

Alexandre Benyahia

Écrit par mafloalex