Claude Lorius : maître du royaume des glaces

Fort du succès de « Il était une forêt » et « La Marche de l’Empereur« , Luc Jacquet revient avec « La glace et le ciel« . Sorti dans les salles ce mercredi, le documentaire retrace la vie hors norme du glaciologue Claude Lorius, amoureux de l’Antarctique. Une vie mêlée de recherche et d’expédition, le tout dans le froid et le silence de l’air polaire…

Claude Lorius, en 1957, à la station Charcot, en Terre-Adélie (Antarctique)

Claude Lorius, en 1957, à la station Charcot, en Terre-Adélie (Antarctique)

Tout commence en 1955 lorsque Claude Lorius alors étudiant tombe sur une annonce : « Hivernage d’un an en Antarctique, sans possibilité de retour ni d’assistance« . Si l’idée aurait pu en repousser plus d’un, pour ce globe-trotteur dans l’âme la réponse est évidente : il fera parti de l’aventure.

Deux ans plus tard, le voyage débute réellement pour Claude Lorius et son équipe. Une première expédition qui sera suivi par une vingtaine d’autres. En vingt-huit ans, l’explorateur sera à l’origine de plusieurs grandes études, notamment celles sur le réchauffement climatique.

Parmi toutes ses découvertes, l’une d’elle lui est venue en 1965 alors qu’il observait les bulles s’échappant de son whisky, « j’ai eu l’intuition qu’elles conservaient des indications sur l’altitude de la formation et de la glace, et surtout, qu’elles représentaient des témoins fiables et uniques de la composition de l’air« .

Claude Lorius en 2008 lors d'une expédition.

Claude Lorius en 2008 lors d’une expédition.

Médaille d’or du CNRS, Commandeur de la Légion d’honneur, Grand Officier de l’Ordre National du Mérite… Les études de l’explorateur lui auront valu bon nombre de reconnaissance. Aujourd’hui âgé de 83 ans, Claude Lorius n’a toujours pas renoncé à quitter définitivement l’Antarctique, devenu pour toujours son royaume.

 

A lire aussi : « La glace et le ciel », hommage à Claude Lorius.  et Claude Lorius, un climatologue d’intuition

 

Écrit par Alix Dauge