Le Clásico fait partie de ces matchs dont on ne se lasse pas. Le Barça, dans un Camp Nou bouillant, est sorti vainqueur (2-1) du duel fratricide qui l’opposait au Real Madrid dimanche soir. Le club catalan comptent désormais quatre points d’avance sur son ennemi de toujours, à dix journées de la fin de la Liga.

L’image : le Camp Nou

Brillant, intense, passionnel. Le Camp Nou s’était préparé une entrée à la hauteur de l’événement. Un mosaico spectaculaire et un hymne repris a cappella par 98.760 aficionados. Le 12ème homme était bien là, le Clasico pouvait commencer :

Le match : 2-1

Une première mi-temps génial d’intensité, une perte de rythme après la pause. Depuis l’arrivée de Luis Enrique comme entraîneur au Barça, le caricatural Clásico de ces dernières années n’est plus. Les Catalans globalement dominateurs ont su trouver la faille et se montrer efficaces, parfois contre le cours du jeu, sur des phases auxquelles ils avaient perdu goût.

Après un round d’observation de dix minutes, c’est bien le Real qui lance les hostilités, avec une barre transversale de CR7 (12e). Jérémy Mathieu ouvre le score quelques secondes plus tardsur un service parfait de Leo Messi sur coup franc. Après un contre parfaitement joué, Cristiano Ronaldo venait égaliser sur une merveille de talonnade de Karim Benzema. La double peine pour le Barça, qui pleurait encore le raté de Neymar, seul face au but quelques secondes plus tôt.
Au retour des vestiaires c’est El Pistolero Suarez qui vient redonner l’avantage au Barça, et pour lui assurer la victoire, et (quasiment) le championnat.

Le résumé du match par Beinsports :

Le(s) joueur(s) : l’Espagne aux Français

Ils sont les deux hommes forts de ce 229ème Clásico, et ils sont Français. Karim Benzema, d’un côté, brillant et auteur d’un véritable récital ; avec un 8/10 dans Marca, quotidien sportif espagnol pro-Real, il a bel et bien été le meilleur Madrilène hier soir. De l’autre côté, Jérémy Mathieu ; auteur d’un match quasi parfait avec un but et 11 duels gagnés sur 12, le néo-Catalan a inscrit 3 buts lors de ses 4 derniers matchs contre les Merengue.

Le chiffre : 4

A dix journées de la fin, le Barça prends une sérieuse option au titre après cette victoire. Avec 4 points d’avance, et un calendrier plus avantageux que le Real, il a encore un peu plus son avenir entre ses mains. Une avance moquée par les supporters catalans sur Twitter :

ramos

Traduction : « Sergio, à combien de points du Barça vous êtes ? ». La réponse est floquée sur son maillot.

Hugo Francés

Écrit par juliehugo