Clap de fin pour Thierry Omeyer

À 40 ans, il demeure incontestablement le gardien de handball le plus apprécié des français. Auteur d’une carrière incroyable, il pourra la terminer sur le toit du monde lors des prochains championnats internationaux qui auront lieu en 2017 sur le territoire français.

Thierry Omeyer est quadragénaire. Sept fois champion de France, quatre fois champions d’Europe en club, et trois fois avec la sélection. Mais aussi champion du monde à quatre reprises et double champion olympique, Titi possède le palmarès le plus fourni de l’histoire du handball mondial. Élu meilleur gardien de tous les temps par l’IHF (International Handball Federation) en 2010, il engrange 93% des votes de ce sondage. Une domination imposante, à l’instar de l’aura qu’il dégage sur un terrain.

Une nouvelle ligne à son palmarès ?

« Mon contrat avec le Paris-Saint Germain prend fin en 2017. Parallèlement à cela, le prochain championnat du monde a lieu en France, en janvier de la même année. Je pense que ce serait une bonne chose si j’arrivais au terme de ces contrats. » déclarait-il en octobre 2015.

Après plus de vingt ans de carrière, le gardien parisien a tout gagné. Et pourtant, il sera une nouvelle fois le porte-drapeau de l’Équipe de France en janvier prochain, lors du neuvième championnat du monde de sa carrière. Cet évènement sera le dernier de sa carrière avec les bleus. Il aura, en outre, l’occasion de devenir le seul handballeur sacré cinq fois champion du monde.

Auteur de 23 arrêts lors de la finale du dernier mondial remporté face au Qatar, Thierry Omeyer avait notamment été crédité du titre de meilleur joueur du tournoi. Une performance qu’il compte bien rééditer à la maison, en janvier prochain.

Écrit par Alexandre Domingues